Expositions

Exposition et conférence Matt Pyke and Friends “Super-Computer-Romantics” @gaitelyrique

Mardi dernier a été une chouette occasion de plonger dans l’univers de Matt Pyke, la première exposition d’art organisée à la Gaité Lyrique.

Dans un premier temps j’ai découvert l’exposition présentée par l’artiste en personne, puis j’ai assisté à une conférence orchestrée par Matt Pyke et ses amis. La conférence a été une occasion toute particulière de mieux comprendre le travail de ce designer et artiste anglais déjà bien connu pour ses réalisations destinées à Apple, Nokia, AOL et MTV.

Cette grande exposition présente 12 œuvres originales conçues par Matt Pyke designer et fondateur du studio Universal Everything, Charlotte Léouzon une française chercheuse de talents, Simon Pyke frère de l’artiste et designer sonore qui conçoit la majorité des musiques de son frère, Marcus & Vera, des allemands qui travaillent sur la programmation. L’artiste met un point d’honneur à indiquer que ses œuvres émergent d’un travail collectif d’où l’importance de la présence de ses amis dans le nom de l’exposition.

Matt Pyke a pour méthode de travail le dessin au crayon, puis il s’entoure de personnes compétentes dans le domaine de la technique pour réaliser ses oeuvres. Son travail peut être très pop comme pour MTV ou extrêmement minimaliste comme pour Nokia et Apple.

L’idée dans cette exposition, dont le premier concept a vu le jour il y a trois ans bien avant la rénovation de la Gaîté, est d’avoir de grands tableaux en mouvement. Il travaille sur la nature et pour la nature, il y a un immense pouvoir de la nature sur son travail d’où la baseline de l’expo « Super Computer Romantics ». D’après lui « There is always a link back to the real world in our work ».

Voici quelques œuvres présentées par Matt Pyke durant la conférence:

« The Transfiguration » signifie l’infinité de la vie, de la matière la plus primitive jusqu’aux matières les plus avancées. Dans cette œuvre, un géant anthropomorphique avance sans fin à travers les différents états de la matière.


« Electric trees » est une œuvre qui présente une autre manière de grandir et de se développer. Un algorithme récursif génère à chaque fois un nouvel arbre. C’est une installation qui fonctionne avec l’interactivité. « Le spectateur change la création en lui insufflant la vie… »

« 76 seeds » est une collection de 76 dessins automatiques réalisés par l’artiste sur une période de 16 jours. Tous les matins, un programme donne des consignes de dessin à l’artiste, selon quatre critères aléatoires, relatifs aux types d’énergie, de comportement, de complexité et de matière qu’il doit appliquer. Cette fois il y a une inversion, l’ordinateur contrôle  Matt Pyke.

« Supreme Believers » est une sculpture vivante à très grande échelle qui inclut le mouvement humain. Les personnages se battent contre les éléments. Il y a un rapport physique aux sons. Lors du tournage, les danseurs étaient sur un plan incliné de plus de 20m, luttant réellement pour avancer.


« Communion » est de loin mon œuvre préférée, la surprise que l’on ressent quand on passe les portes de la petite salle est incroyable. Dans cette salle, il y a une thématique musicale qui influence 1000 personnages. On assiste à une danse primitive sur un fond sonore qui change petit à petit graduellement. On se croirait dans une grotte préhistorique. Simon Pyke a conçu une musique géniale « it’s a tribal music with a big vocal sound, like a collective & religious experience ». D’ailleurs toutes les musiques de l’exposition seront disponibles à la vente à la Gaité lyrique. Il n’y a malheureusement pas de vidéo de bonne qualité sur cette installation, vous pouvez tout de même jetez un petit coup d’œil ici.

« Everywhere » est une œuvre où Matt Pyke encapsule l’univers dans une boite. Il montre la position de l’humain dans le cosmos. On plonge dans un espace infini avec des particules qui se suivent et se chassent.

J’ai adoré cette expo que je ne peux que vous recommander ! Pour une fois les nouvelles technologies sont joyeuses et ludiques. On ne peut rester insensible à l’œuvre de Matt Pyke. En ce qui me concerne, je suis fan !

Infos Pratiques :
Jusqu’au 27 mai 2011
3 bis rue Papin
75003 Paris
Métro : Réaumur-Sébastopol
http://www.gaite-lyrique.net/
http://mattpyke.com/

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Répondre Céline 16/05/2011 at 12:33

    Ton article reflète bien ton engouement pour le sujet!! Ca me donne envie d’aller la voir cette expo! :)

  • Ajouter un commentaire