Expositions

Exposition « WARHOL. Unlimited » au MAM

Ce mois-ci j’ai eu la chance d’assister au vernissage de l’exposition Warhol Unlimited au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris (MAM).

Après plusieurs mois d’attente, j’avais hâte de découvrir cette nouvelle expo consacrée au roi du Pop Art ! En même temps, je me demandais quelles œuvres de l’artiste allaient bien pouvoir être présentées car on a déjà un peu le sentiment de tout connaître d’Andy Warhol, de ses œuvres à sa personnalité.

Et bien je dois avouer que j’avais tort ! En entrant dans le lieu (parfaitement scénographié au passage) j’ai été surprise par la richesse des salles et la découverte d’œuvres en série encore jamais exposées. Le MAM a effectivement choisi pour l’événement d’exposer 200 œuvres dont des pièces inédites issues des séries : « Chaises électriques », « Jackie », « Fleurs » et « Mao ».

On découvre également les multiples talents de cet artiste touche-à-tout avec la présentation de certains de ses films et la présence de son groupe The Velvet Underground dont il était le manager. La mise en scène avec notamment les ballons gonflés à l’hélium et le papier peint de vaches roses sur fond jaune rendent la balade encore plus agréable !

Le clou du spectacle réside dans la dernière pièce avec les fameuses « Shadows » qui clôturent en beauté la visite. Pour la première fois en Europe, les 102 toiles sérigraphiées sont toutes exposées les unes à côté des autres. De formes identiques mais de couleurs différentes, ces œuvres se déploient sur une longueur de plus de 130 mètres.

On est tout de suite saisi par cette impressionnante série ! On a l’impression de voir la même ombre se répéter à l’infini. Les 17 couleurs utilisées, parfois un brin psychédéliques, accentuent ce sentiment et  finissent  par nous éblouir et nous priver de tout repère.

On ressort de cette exposition un peu étourdi mais enchanté ! Andy Warhol a toujours le pouvoir de nous émerveiller et de nous surprendre. Moi qui ai commencé à m’intéresser à l’art en découvrant les boîtes de soupe Campbell ou de lessive Brillo, je suis heureuse que vingt-huit ans après sa mort il ne cesse de questionner notre rapport à la société de consommation et à l’art. Des questions, qui je pense, resteront encore d’actualité pendant encore un bon moment !

Scénographie  : 4/5
Choix des œuvres : 4/5
Tarifs : 3/5

P1050520

P1050527
P1050531 P1050534
P1050537 P1050538 P1050540 P1050541 P1050544 P1050546 P1050548 P1050549 P1050551 P1050552 P1050556 P1050557 P1050558P1050561P1050562 P1050560

Infos pratiques :
Jusqu’au 7 février 2016
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 9 €
11 Avenue du Président Wilson
75116 Paris
www.mam.paris.fr

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire