Expositions, Interviews

Exposition « Windows On Talent », Lena Hilton aux Galeries Lafayette

J’ai eu un réel coup de cœur l’année dernière pour « Windows on Talent », le projet des Galeries Lafayette qui est de proposer dans l’ensemble de leurs vitrines, l’univers d’un talent dont les œuvres résonnent avec une thématique présente en magasin. J’ai donc été ravie de découvrir il y a quelques semaines la deuxième édition qui se tient en ce moment dans toute la France. L’artiste à l’honneur est la peintre Lena Hilton qui se caractérise par son économie de moyens : les trois couleurs primaires, de l’eau, de la toile de coton brute tendue sur châssis.

Jusqu’au 13 mars, plus de 300 vitrines proposent aux visiteurs l’univers de cette artiste pendant « Bandes Originales », manifestation durant laquelle les Galeries Lafayette réinterprètent le graphisme des rayures pour présenter les nouvelles collections printemps-été 2016, les nouvelles marques et les jeunes créateurs.

Je suis toujours intriguée par les nouveaux talents et cette fois j’ai eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Lena Hilton. Je vous laisse découvrir l’interview et n’hésitez pas à m’envoyer des photos des vitrines de vos Galeries Lafayette !

Lena Hilton, vous êtes le talent des Galeries Lafayette à l’honneur pendant un mois dans l’ensemble des vitrines des 55 Galeries Lafayette en France. Pouvez-vous nous décrire en quelques lignes votre parcours ? Comment êtes-vous arrivée à la peinture ?

J’ai intégré les Beaux-arts de Paris en 2004 où j’ai étudié pendant cinq ans dans l’atelier P2F ( Sylvie Fanchon, Dominique Figarella et Bernard Piffaretti). J’ai été diplômée en 2009. À ma sortie de l’école, j’ai poursuivi ma pratique à Mansigné dans la Sarthe puis je suis revenue à paris en 2012 où j’ai maintenant mon atelier. Le choix de la peinture, et en particulier du tableau, s’est fait de manière assez évidente au début de mes études.

Vos œuvres vont être visibles dans plus de 300 vitrines, cela a-t-il conditionné votre processus de création ? L’univers de la mode a-t’il influencé votre travail ?

Non, je ne crois pas que l’univers de la mode a influencé mon travail. Ce n’est pas le nombre de vitrines dans lesquelles vont être visibles mes travaux qui a conditionné le processus de création mais plutôt les modalités de présentation des vitrines. C’est à dire le format défini sur lequel les peintures seront imprimées, l’idée d’un ensemble plus ou moins déployé en fonction des magasins, le processus de reproductibilité et d’impression de mes travaux, la recherche d’un certain contraste entre les différentes peintures pour trouver un rythme, l’idée d’un dialogue possible avec les objets où les vêtements qui seront présentés devant, et enfin la distance qu’impose le dispositif des vitrines pour le regard.

Comment s’est déroulé le processus de création ? Y-a-t-il eu des synergies avec les équipes des Galeries Lafayette ?

Ces études sur papier préexistaient au projet. Elles ont été choisies par Elsa Janssen, la directrice de la Galerie des Galeries et Isabelle Bolard, la Chef de projet Identité Visuelle des Galeries Lafayette.
De concert avec l’équipe, j’ai décidé de prolonger ce travail sur papier en prenant en compte les spécificités du projet. J’ai donc fait plusieurs propositions, puis nous nous sommes réunis pour faire ensemble la sélection d’une séquence de huit peintures.

Quels artistes vous inspirent le plus en ce moment ? Et pourquoi ?

Ad Reinhardt pour son éthique, Stephen Felton pour sa dernière exposition Chez Valentin et Elodie Seguin pour son intelligence de la couleur.

Quel peintre souhaiteriez-vous recommander aux lecteurs de ce blog ?

Matthieu Cossé.

Infos pratiques :
Du 15 février au 13 mars 2016
Exposition de l’artiste Lena Hilton dans l’ensemble des vitrines des magasins
Galeries Lafayette en région
lenahilton.com
galerieslafayette.com
#WindowsOnTalent

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire