Expositions

Greco, Goya, Manet, Gauguin.. les chefs-d’oeuvre de Budapest sont au Musée du Luxembourg

Pal Szinnyei-Merse, L’Alouette, 1882

Il y a plusieurs semaines dans la froideur du printemps parisien, j’ai assisté au vernissage de l’exposition Chefs-d’œuvre de Budapest au musée du Luxembourg. Un peu sceptique au début, je m’attendais à découvrir les travaux de peintres hongrois et/ou d’artistes ayant vécus quelques temps dans la capitale hongroise.

Très vite en entrant dans l’exposition, je comprends que Budapest est davantage un prétexte que l’origine des artistes exposés. Les tableaux proposés proviennent de différentes époques et de courants variés, exposés suivant un parcours chronologique bien spécifique. A certains moments, la scénographie met l’accent sur une école et ses différents disciples tandis qu’à d’autres moments, elle privilégie les salles thématiques comme l’espace dédié aux œuvres religieuses.

Plus de 80 peintures, dessins et sculptures sont exposés. On y retrouve des monuments de la peinture comme Dürer, Cranach, Greco, Goya, Manet et Gauguin. Les œuvres présentées proviennent toutes du musée des Beaux-Arts de Budapest (Szépmuvészeti Múzeum) fermé pour le moment pour cause de rénovation ainsi que de la Galerie Nationale Hongroise.

Cette exposition offre une perspective inattendue sur l’art européen, de la sculpture médiévale jusqu’au symbolisme et l’expressionnisme. On y découvre également une dizaine d’œuvres emblématiques de l’art hongrois.

L’événement ferme ses portes le 10 juillet, il ne vous reste plus que quelques jours pour vous plonger dans l’ambiance d’un grand musée hongrois et ceci, tout en restant dans la capitale. De plus, cette exposition est une excellente occasion de réviser ses classiques et d’approcher des œuvres encore jamais exposées en France !

A noter pour la Fête de la musique le mardi 21 juin de 17h à 21 h, l’Institut hongrois invite quatre lauréats de l’émission hongroise Virtuoses à venir jouer un répertoire pour piano et violons sur le parvis du Musée du Luxembourg.

Petite nouveauté sur le blog, les articles sur les expositions seront également disponibles en anglais !

Scénographie  : 4/5
Choix des œuvres : 4/5
Tarifs : 4/5

Many weeks ago, I visited an exhibition Budapest masterpieces at Musée du Luxembourg on a very cold spring night. At first, I was a little skeptical about this domain. I would discover works of art designed by Hungarian artists who lived in the capital for a while.

But very quickly, after my entry into exhibition, I understood the title better. It talks about paintings from Budapest and not about artists who lived in this city. The paintings come from many schools and different periods. They are exposed in a very specific chronological logic. Sometimes the scenography focuses on a school and sometimes it draws your attention to a domain like religion.

Over eighty paintings, drawings and sculptures are exposed. There are very successful painters like Dürer, Cranach, GrecoGoya, Manet and Gauguin. All masterpieces exposed come from Budapest’s academy of arts (Szépmuvészeti Múzeum). Currently this museum is closed because there are renovation works. Masterpieces come from Hungarian’s National Gallery too.

This exhibition shows us a new approach to European art thanks to medieval sculpture, symbolism and expressionism. It’s a very good opportunity to learn more about Hungarian art and especially a small douzen masterpieces.

This event will close on 10 July. So you still have a few days to visit a typically Hungarian museum in Paris and this, while staying in the French city. Moreover, this event is a very good opportunity to review different schools and to get close to masterpieces never exposed in France before!

Also, to celebrate « the Fête de la Musique » on Tuesday 21 June, the Hungarian Institute invited four winners of the Hungarian TV show “Virtuoses” to play a piano and violin repertoire just outside the museum.

IMG_0330
Paul Cézanne, Le Buffet, 1877-1879 IMG_0327
Francisco de Goya, La porteuse d’eau, 1808-1812IMG_0323
Janos Vaszary, L’Age d’or, 1898
IMG_0319
Paul Gauguin, Les cochons noirs, 1891IMG_0313
Edouard Manet, La Dame à l’éventail ou La Maîtresse de Baudelaire, 1862 IMG_0311 IMG_0310
Pieter de Hooch, Femme lisant une lettre devant la fenêtre ouverte, 1664 IMG_0309
IMG_0299Greco, L’Annonciation, 1595-1600
IMG_0298Albrecht Altdorfer, Crucifixion, vers 1518-1520 IMG_0297


Lucas Cranach l’Ancien, Salomé avec la tête de saint Jean-Baptiste, vers 1530


Infos pratiques :

Musée du Luxembourg
Jusqu’au 10 Juillet 2016
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 7,5 €
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
museeduluxembourg.fr

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire