Expositions

Les 8 expositions à voir en février à Paris

Ce mois de février est plutôt calme en termes de nouveautés, l’occasion de rattraper son retard après des vacances de Noël riches en propositions culturelles !

De mon côté, j’ai récemment plongé dans l’univers des Aventuriers des mers à l’IMA, une exposition très intéressante où on retrouve des récits de marchands, navigateurs et explorateurs dès début de l’islam à l’aube du XVIIe.

J’ai également pris mon billet pour la très célèbre exposition Chtchoukine à la Fondation Louis Vuitton. Si comme moi vous êtes passés à côté de l’événement car la foule vous a un peu rebuté, il reste quelques places notamment en nocturne.

J’ai participé à une visite originale de nuit du Panthéon organisée par le Centre des musées nationaux (CMN). Munis de lampes-torches, nous avons exploré le monument en se prêtant à un jeu de piste afin d’accéder à la crypte. De nouvelles soirées vont être ouvertes en mars, je vous conseille cette visite un peu particulière seul, avec des amis ou en famille.

Je vous recommande également une nouvelle fois l’exposition Walasse Ting au musée Cernuschi. Cet artiste est mon gros coup de cœur du moment. Je pense d’ailleurs publier un billet à son sujet début semaine prochaine.

Enfin l’exposition consacrée à l’oeuvre de Frédéric Bazille, mort au combat à l’âge de 28 ans, promet de belles surprises au Musée d’Orsay. Tout comme celle de l’illustratrice Gwladys Morey avec son univers dansant et coloré présenté en ce moment à la Slow Galerie.

Bonnes visites !

Frédéric Bazille (1841-1870). La jeunesse de l’impressionnisme.

Comment regarder l’oeuvre de Frédéric Bazille, mort au combat en 1870 lors de la guerre franco-prussienne alors qu’il n’était âgé que de 28 ans ? Si ses premières toiles sont clairement celles d’un peintre en devenir, influencé par le réalisme ou son ami Monet, l’artiste a néanmoins achevé de nombreux chefs-d’oeuvre, dans lesquels s’affirme progressivement son génie singulier. Une soixantaine de tableaux est parvenue jusqu’à nous, chacun constituant un défi, un jalon, pour le jeune artiste nous permettant d’être attentifs à sa progression vers l’expression toujours plus personnelle de son « tempérament », selon les mots de l’époque. Organisé de façon thématique et chronologique à la fois, le parcours mêle les œuvres de Bazille à celles de ses contemporains comme Delacroix, Courbet, Manet, Monet, Renoir, Fantin-Latour, Guigou, Scholderer ou encore Cézanne.

Infos pratiques :
Musée d’Orsay
Jusqu’au 5 mars 2017
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 9 €
1 Rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris
www.musee-orsay.fr

Éclectique – Une collection du XXIe siècle

Quelle est la part de subjectivité dans l’approche d’un collectionneur ? Peut-on aujourd’hui construire une collection d’art sans passion ? Éclectique – Une collection du XXIe siècle propose d’éclairer cette réflexion à travers la découverte de la collection d’art non-occidental de Marc Ladreit de Lacharrière. En une quarantaine de pièces de référence, majoritairement africaines, l’exposition révèle la vision personnelle et intime de son auteur, et met en regard la genèse d’une collection avec l’histoire des arts non occidentaux de ce début de siècle. Initiée à partir d’avril 2003, cette jeune collection marque un jalon important de l’évolution du goût de son propriétaire, jusqu’alors dominé par les arts classiques et la peinture moderne et contemporaine. Au sein de l’exposition, cette récente « ouverture » aux arts non-occidentaux est matérialisée par une présentation en vis-à-vis de chefs-d’œuvre de l’art fang, baoulé ou dogon et de grands classiques issus d’autres champs de référence (marbres romains, céramiques grecques…).

Infos pratiques :
Musée du quai Branly – Jacques Chirac
Jusqu’au 02 avril 2017
Plein tarif : 10 € / Tarif réduit : 7 €
37 Quai Branly
75007 Paris
www.quaibranly.fr

« Sabroso » – Gwladys Morey

Dans la culture populaire cubaine, l’expression Sabroso! est une manifestation spontanée d’allégresse, un cri du coeur pour signifier à ceux qui nous entourent la « saveur » de l’instant. Sabroso! s’exclame t-on lors d’une danse endiablée, devant un plat fait avec amour ou tout autre moment de délectation particulière. Avec une série d’illustrations aux accents exotiques et un brin glamour, Gwladys propose une vision minimaliste et colorée de moments festifs. Un véritable hommage à l’art de s’enivrer pleinement du présent. Gwladys Morey est une illustratrice dont l’univers coloré se nourrit d’images 50’s et contrées exotiques, résultat de pérégrinations en Amérique Latine et de plusieurs années à La Havane. De son passage à l’école Estienne et aux Gobelins résulte un goût prononcé pour les jeux visuels, une quête de synthèse visuelle, de simplification qui commence toujours par un remplissage compulsif de carnets.

Infos pratiques :
Slow Galerie
Jusqu’au 25 février 2017
Entrée libre
5 Rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
www.slowgalerie.com

Cy Twombly

D’une ampleur inédite, cette première rétrospective complète de l’œuvre de l’artiste américain Cy Twombly est construite autour de trois grands cycles : Nine Discourses on Commodus (1963), Fifty Days at Iliam (1978) etCoronation of Sesostris (2000). L’exposition retrace l’ensemble de la carrière de l’artiste à travers un parcours de cent quarante peintures, sculptures, dessins et photographies. De ses premiers travaux du début des années 1950, marqués notamment par le graffiti et l’écriture, à ses compositions des années 1960, de sa réponse à l’art minimal et conceptuel des années 1970 à ses dernières peintures, cette rétrospective souligne l’importance des cycles et des séries dans lesquels Cy Twombly réinvente la peinture d’Histoire. Salué comme l’un des plus importants peintres de la seconde moitié du 20e siècle, Twombly « syncrétise » l’héritage de l’expressionisme abstrait américain et les origines de la culture méditerranéenne.

Infos pratiques :
Centre Pompidou
Jusqu’au 24 avril 2017
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 €
Place Georges-Pompidou
75004 Paris
www.centrepompidou.fr

Walasse Ting (1928-2010). Le voleur de fleurs.

L’itinéraire de Walasse Ting, artiste inclassable né à Shanghai,  actif  à Paris, puis New-York et Amsterdam, préfigure l’internationalisation de l’art contemporain chinois survenue dans les années 1990. Après avoir quitté la Chine pour Hong-Kong en 1946, Walasse Ting gagne Paris en 1953. Ses créations, qui mettent l’accent sur l’expressivité du geste pictural, sont en phase avec les réalisations du groupe CoBrA dont certains membres, comme Pierre Alechinsky, manifestent leur intérêt pour les pratiques asiatiques de l’art du pinceau. A cette époque il rencontre aussi Sam Francis, qu’il retrouvera à New-York quelques années plus tard. C’est dans cette ville que Walasse Ting découvre son univers, fait d’allers et retours entre l’encre et la couleur pure, entre les codes de la peinture chinoise et la spontanéité de l’Action Painting.

Infos pratiques :
Musée Cernuschi
Jusqu’au 26 février 2017
Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 6 €
7 Avenue Velasquez
75008 Paris
www.cernuschi.paris.fr

L’Art des studios d’Animation Walt Disney – Le Mouvement par Nature

A travers une sélection de près de 400 œuvres d’art majeures, cette exposition, conçue et écrite par l’équipe du Musée Art Ludique en collaboration avec la Walt Disney Animation Research Library, rend hommage à l’incroyable modernité et au talent artistique des studios depuis près d’un siècle. De nombreux films d’animation Disney sont devenus de grands classiques du cinéma – du premier long métrage d’animation « Blanche-Neige et les Sept Nains » au récent « La Reine des Neiges », plus gros succès mondial de l’histoire de l’animation. L’exposition montre à quel point la dynamique à l’origine de ces chefs-d’œuvre fut novatrice et visionnaire. Walt Disney compte, sans aucun doute, parmi les plus grands artistes de notre temps, utilisant l’écran de cinéma comme la toile d’un peintre dont le dessin prendrait vie. En 1935, il écrit : « Je sens que nous ne pouvons assurément pas faire de choses merveilleuses, basées sur le réel, à moins de connaître d’abord le réel ».

Infos pratiques :
Musée Art Ludique
Jusqu’au 5 mars 2017
Plein tarif : 16,50 € / Tarif réduit : 13,50 €
34 Quai d’Austerlitz
75013 Paris
www.artludique.com

Festival Circulation(s) – édition 2017

Depuis sept ans déjà, le festival Circulation(s) met en lumière toute la richesse de la création photographique contemporaine en Europe. Animé par la volonté de décloisonner les visions et les expériences, le festival s’articule autour d’une sélection de 47 artistes, venus des quatre coins du continent. Choisis après un appel à candidature international, ils investissent les espaces du CENTQUATRE-PARIS. La programmation s’appuie également sur deux structures invitées – la galerie Temnikova & Kasela de Tallinn (Estonie) et L’École nationale supérieure de la photographie (ENSP) d’Arles. Une carte blanche a été confiée à Hercules Papaioannou, directeur du musée de la photographie de Thessalonique, comme un acte militant en soutien à ce pays fondateur de la démocratie.

Infos pratiques :
Centquatre
Jusqu’au 5 mars 2017
Plein tarif : 5 € / Tarif réduit : 3 €
5 rue curial
75019 Paris
www.festival-circulations.com

Vermeer et les maîtres de la peinture de genre

« Le sphinx de Delft » : c’est ainsi que l’on désigne Vermeer, figeant le peintre dans une attitude énigmatique et solitaire. L’exposition permet au contraire aux visiteurs de comprendre comment Vermeer et les peintres de scènes de genre actifs en même temps que lui rivalisaient les uns avec les autres dans l’élaboration de scènes élégantes et raffinées – cette représentation faussement anodine du quotidien, vraie niche à l’intérieur même du monde de la peinture de genre. Le troisième quart du 17e siècle marque l’apogée de la puissance économique mondiale des Provinces-Unies. Les membres de l’élite hollandaise, qui se font gloire de leur statut social, exigent un art qui reflète cette image. La « nouvelle vague » de la peinture de genre voit ainsi le jour au début des années 1650 : les artistes  commencent alors à se concentrer sur des scènes idéalisées et superbement réalisées de vie privée mise en scène, avec des hommes et des femmes installant une civilité orchestrée.

Infos pratiques :
Musée du Louvre
Jusqu’au 22 mai 2017
Plein tarif : 15 €
Musée du Louvre
75001 Paris
www.louvre.fr

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire