Expositions

Top 8 des expositions à voir en août à Paris

Voici ma sélection d’expositions pour le mois d’août ! Je rentre tout juste d’Ecosse donc je n’ai pas encore eu le temps de visiter de nouvelles expos mais je peux déjà vous recommander Jardins d’Orient à l’IMA. J’ai particulièrement adoré son sublime jardin suspendu « anamorphose », exposé à l’extérieur sur le parvis.

Les deux expositions ElectroSound à la fondation EDF et Olafur Eliasson au Château de Versailles me semblent également très prometteuses ! J’ai particulièrement hâte de découvrir les jeux de lumière de l’artiste danois dans un lieu aussi magique que le domaine du Roi Soleil.

Le expositions Barbie, Beat Generation, Paula Modersohn-Becker et Jacques Chirac restent quant à elles les classiques de cet été ! J’espère avoir le temps de toutes les visiter avant la rentrée. En attendant, que vous soyez à Paris ou ailleurs, je vous souhaite un bel été et de chouettes visites culturelles !

electrosound

ElectroSound

Parce qu’elle veut faire de son Espace d’exposition un lieu d’expérimentation, de découverte, d’échange et de confrontation, la Fondation Groupe EDF a souhaité s’intéresser à un mouvement musical particulier : l’électro. ElectroSound, du lab au dancefloor, c’est une exposition aussi originale qu’innovante. Son ambition est de proposer un éclairage particulier sur une expression artistique encore méconnue, parfois redoutée, et pourtant partout présente dans le monde qui nous entoure. La musique électronique est multiple. Elle est complexe. D’abord savante et expérimentale, elle a pénétré, peu à peu, d’autres sphères, plus populaires. Elle s’est développée grâce à l’invention et à la démocratisation d’outils électroniques disponibles aujourd’hui à tous.

Infos pratiques :
Espace Fondation EDF
Jusqu’au 2 octobre 2016
Entrée libre
6, rue Récamier
75007 Paris
fondation.edf.com

olafur

Olafur Eliasson

Depuis 2008, le château de Versailles organise chaque année une exposition contemporaine consacrée à un artiste français ou étranger. Cet été, c’est Olafur Eliasson qui expose plusieurs œuvres au sein du domaine de Versailles. Né au Danemark en 1967, Olafur Eliasson jouit d’une reconnaissance internationale. Son travail sonde la perception, le mouvement, l’expérience physique, et le sentiment de soi. Il est surtout connu pour ses installations spectaculaires, comme la très populaire The weather project (2003) dans le « Turbine Hall » de la Tate Modern à Londres, a été vue par plus de deux millions de personnes, ou The New York City Waterfalls (2008), quatre grandes cascades artificielles installées sur les berges de Manhattan et Brooklyn. Cet été pour la première fois, Eliasson présente 5 œuvres dans le Château et 3 dans les jardins de Versailles

Infos pratiques :
Château de Versailles
Jusqu’au 30 octobre 2016
Plein tarif : 15 €
Place d’Armes
78000 Versailles
www.chateauversailles.fr

desir

Miroir du désir – Images de femmes dans l’estampe japonaise

À travers une promenade visuelle dans son très riche fonds d’estampes, le MNAAG aborde l’image contrastée de la femme dans l’estampe japonaise. Si le terme même « d’estampe japonaise » fut synonyme d’images délicatement érotiques voire crûment pornographiques, on ne peut y réduire l’image féminine telle que dépeinte par les plus grands noms de l’ukiyo-e (dont Suzuki Harunobu, Hosoda Eiri, Kitagawa Utamaro et Katsuchika Hokusai). À l’occasion de cette exposition, le spectre d’œuvres présentées ira donc des courtisanes et de l’évocation du quartier de plaisir de Edo (Yoshiwara) aux shunga (estampes pornographiques) des 18e  et 19e siècles, des femmes devenues objet d’un désir parfois violent jusqu’à leur intimité retrouvée loin des hommes : se promenant en barque ou sous les arbres en fleurs, s’apprêtant au bain ou au sommeil.

Infos pratiques :
Musée Guimet
Jusqu’au 10 octobre 2016
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 7,5 €
6, place d’Iéna
75116 Paris
www.guimet.fr

barbie

Barbie

C’est la première fois que Barbie ® fait l’objet d’une véritable invitation dans une institution muséale française. Connu pour ses collections de design et de mode, de jouets et de publicité, le musée des Arts décoratifs est le lieu idéal pour mettre à l’honneur cette poupée iconique dont l’histoire se nourrit de sources multiples, en l’inscrivant pleinement dans une histoire culturelle et sociale du jouet aux XXe et XXIesiècles. Puisant également dans les archives inédites de la maison Mattel®, mettant en valeur un patrimoine historique encore méconnu, l’exposition s’efforce d’offrir deux lectures possibles, pour les enfants en évoquant la pure jubilation d’un jouet universellement connu, pour les adultes en replaçant cette figure phare depuis 1959 dans une perspective historique et sociologique.

Infos pratiques :
Musée des Arts décoratifs
Jusqu’au 18 septembre 2016
Plein tarif : 11 € / Tarif réduit : 8,50 €
107, rue de Rivoli
75001 Paris
www.lesartsdecoratifs.fr

paula

Paula Modersohn-Becker, L’intensité d’un regard

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente la première monographie de Paula Modersohn-Becker (1876-1907) en France. Bien que méconnue du public français, elle est aujourd’hui une figure majeure de l’art moderne. Malgré sa courte carrière artistique réduite à seulement une dizaine d’années, l’artiste nous transmet une œuvre extrêmement riche que l’exposition retrace à travers une centaine de peintures et dessins. Des extraits de lettres et de journaux intimes viennent enrichir le parcours et permettent ainsi de comprendre combien son art et sa vie personnelle furent intimement liés.

Infos pratiques :
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
Jusqu’au 21 août 2016
Plein tarif : 10 € / Tarif réduit : 7 €
11 Avenue du Président Wilson
75116 Paris
www.mam.paris.fr

chirac

Jacques Chirac ou le dialogue des cultures

Longtemps restées discrètes, les positions culturelles de Jacques Chirac sont les témoins de la révolution qui a conduit l’Europe du XXe siècle à se défaire, peu à peu, de son ethnocentrisme et à considérer les cultures du monde avec plus d’intérêt et de respect. Ce portrait culturel dressé à l’occasion du dixième anniversaire du musée permet de (re)découvrir la passion de l’ancien Président de la République pour l’Asie, et pour le Japon en particulier, ou son intérêt méconnu pour les arts précolombiens, mis à nu lors de l’exposition « Taïno » de 1994 au Petit Palais.

Infos pratiques :
Musée du quai Branly
Jusqu’au 9 octobre 2016
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 7 €
37 Quai Branly
75007 Paris
www.quaibranly.fr

jardins

Jardins d’Orient – De l’Alhambra au Taj Mahal

Saviez-vous que la tulipe, bien avant de devenir un emblème des Pays-Bas, était celui des sultans ottomans ? Que le parc public est une innovation récente en Orient ? Et qu’il est aujourd’hui à la pointe des projets de développement durable de mégalopoles du monde arabe ? Saviez-vous que dans une des anciennes langues de la Perse, le mot jardin, pairi-daeza, a donné… paradis ? Cette extraordinaire histoire des jardins d’Orient, venez la découvrir… au jardin : pendant toute la durée de l’exposition, le parvis de l’IMA sera investi par un jardin éphémère exceptionnel. Confiée au paysagiste Michel Péna, cette interprétation contemporaine des jardins d’Orient se veut une invitation ludique et sensorielle à s’imprégner des multiples facettes d’un art millénaire.

Infos pratiques :
L’Institut du Monde Arabe
Jusqu’au 25 septembre 2016
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 10 €
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed-V
75005 Paris
www.imarabe.org

beat

Beat Generation

Le Centre Pompidou présente « Beat Generation », une rétrospective inédite consacrée au mouvement littéraire et artistique né à la fin des années 1940 et étendant son influence jusqu’à la fin des années 1960. C’est tout le Centre Pompidou qui se met à l’heure de la Beat Generation à travers une riche programmation d’événements conçue avec la Bpi et l’Ircam, en écho à l’exposition : lecture, concerts, rencontre, cycle de films, colloque, programmation au Studio 13/16, etc. La Beat Generation est née à l’initiative de William Burroughs, Allen Ginsberg et Jack Kerouac qui se rencontrent à New York, à Columbia University en 1944.

Infos pratiques :
Centre Pompidou
Jusqu’au 3 octobre 2016
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 €
Place Georges-Pompidou
75004 Paris
www.centrepompidou.fr

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire