Patrimoine

Nocturne « Le portrait révélé – rencontre autour d’un ambrotype » @Musée national Jean-Jacques Henner

Il y a une semaine j’ai eu le plaisir d’assister à une nocturne intitulée « Le portrait révélé – rencontre autour d’un ambrotype » et de découvrir, à cette occasion, le musée national Jean-Jacques Henner.

Depuis sa réouverture en 2009, je souhaite découvrir l’hôtel particulier et ses collections. L’invitation à cet évènement s’avère être une excellente opportunité ! Je suis enchantée de plonger dans l’univers de l’artiste et de découvrir, à travers cette nocturne, le monde de la photographie du XIXe et plus particulièrement l’ambrotype.

Je connaissais Jean-Jacques Henner (1829-1905) pour ses célèbres tableaux de femmes rousses sublimes. En revanche, j’avais très peu de connaissances sur sa vie et son œuvre. Les collections du musée me permettent de découvrir le parcours de cet artiste depuis son Alsace natale jusqu’à son arrivée à Paris où il a fait carrière. D’autant plus qu’il est considéré au début du XXème comme l’un des plus grands artistes de son temps.

La nocturne au musée se déroule autour de la récente donation d’un ambrotype du portrait de Jean-Jacques Henner et de sa restauration. L’ambrotype est un procédé rare, peu connu, qui a vu le jour au milieu du XIXe siècle.

La soirée s’organise en deux parties et nous assistons, dans un premier temps, à une visite guidée de l’expo dédiée au fond photographique du musée. Ces photographies nous permettent de découvrir l’artiste dans le contexte de la villa Médicis où il a séjourné après l’obtention de son Prix de Rome. Suite à la visite, nous participons à une conférence présentée par Giula Cucinella-Briant sur la découverte de cet objet, son histoire, son procédé et surtout sa restauration. Cette conférence me plait beaucoup. Je suis impressionnée par le processus de restauration, la difficulté d’avoir un résultat réversible, l’incroyable travail de documentation pour dater cet ambrotype et essayer de retrouver le photographe de l’époque. Je suis fascinée par le travail qui a été effectué pour restaurer l’ambrotype alors que durant la visite je n’ai rien remarqué en observant l’objet.

Cette visite me permet également de découvrir l’hôtel particulier bâti en 1876-78, parfaitement restauré pour la réouverture du musée. L’hôtel était depuis 1878 l’atelier de Guillaume Dubufe (1853-1909), l’un des contemporains d’Henner. L’incroyable architecture, le décor, les couleurs nous invitent à pénétrer dans l’univers de Jean-Jacques Henner. Je suis surprise par la grandeur de l’hôtel et plus particulièrement par l’incroyable volume des pièces. La découverte du dernier étage est un de mes moments préférés de la soirée…

Un grand merci à Diane et Guillaume pour l’invitation.

Crédit photo : Diane

Infos Pratiques :
43, avenue de Villiers
75017 Paris
Métro : Malesherbes (ligne 3), Monceau (ligne 2)
www.musee-henner.fr

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire