Voyage

Voyage en Écosse : Part 1 (Dunfermline, Édimbourg, Stirling, Callender)

Si vous aimez les châteaux, la nature, les paysages surnaturels, le folklore populaire et le whisky, ce compte-rendu de voyage en Écosse est fait pour vous ! L’été dernier je suis partie une semaine en famille à la découverte des châteaux écossais, des nombreux lochs et de leurs histoires ainsi que des paysages à couper le souffle des Highlands. L’Écosse est un beau pays où il fait bon vivre. Les écossais sont accueillants et l’ambiance un brin mystique est propice aux balades, découvertes et rencontres.

Après avoir atterri à Édimbourg, nous avons décidé de loger deux nuits juste à côté de la capitale dans un charmant village typique écossais : Dunfermline. J’ai adoré cette première escale riche en histoire. « Dunfermline Abbey and Palace » et « Pittencrieff Park » sont deux superbes lieux qu’il faut impérativement visiter. Petite note historique, c’est ici que Malcolm III d’Écosse accueillit l’héritier du trône anglais, Edgar Atheling et sa famille qui fuyaient Guillaume le Conquérant après la bataille d’Hastings (1066). Margaret, la sœur d’Edgar, épousa le roi d’Écosse en 1070.

Nous avons ensuite consacré une journée à la découverte de la capitale Édimbourg, ville médiévale où l’on peut découvrir de nombreux vestiges du passé. Cette dernière est divisée en deux parties : la vieille ville d’un côté et la « new town » de l’autre avec au milieu Princes street. Il est préférable de parcourir la ville à pied. Les plus anciennes demeures sont sur l’axe Royal Mile qui relie le château à Holyrood Palace.

Le château d’Édimbourg repose sur un volcan éteint situé à 135m de haut. Il est préférable d’acheter ses tickets en ligne, même sur place, afin de ne pas perdre de temps dans la file. Vous pouvez y découvrir : les « Honours of Scotland », là où se trouvent les bijoux de la couronne et les regalia (objets symboliques de royauté) ; la pierre du destin (bloc de grès utilisé dans les rituels de couronnement au Royaume-Uni) ; le mémorial national d’Écosse de la guerre ; le « One O’Clock Gun » cérémonie militaire quotidienne qui commémore le coup de feu qui rappelait aux marins d’ajuster leur chronomètre, lorsque jadis les cadrans à l’heure exacte n’existaient pas ; la « St.Margaret’s Chapel », l’immeuble le plus ancien de la forteresse.

Dans un tout autre registre, juste à côté du château je vous recommande le Scotch Whisky Héritage Centre. La visite à bord d’un tonneau monté sur rails est ludique et pédagogique, on y apprend tout ce qu’il faut savoir sur le whisky. Une dégustation est incluse. En ce qui me concerne, j’ai apprécié cette initiation au whisky : parmi les multiples saveurs et caractéristiques, on en trouve nécessairement une qui nous plait.

Nous avons ensuite pris la route direction Callender avec un arrêt obligatoire par la ville de Stirling. Pittoresque et chargée d’histoire, c’est l’une des rares villes d’Écosse à avoir conservé son apparence médiévale. Le château de Stirling est l’un des plus grands et des plus importants châteaux du pays tant du point de vue historique qu’architectural. Il a été érigé sur une colline rocheuse tout comme le château d’Édimbourg. La rumeur dit qu’il était autrefois la demeure du roi Arthur et de ses chevaliers. Plus historique, le bâtiment a été témoin de la bataille menée par Robert the Bruce ainsi que du couronnement de la Reine Mary d’Ecosse ou encore de la première du film Braveheart en 1993.

Arrivés à Callander, on découvre l’une des villes les plus connues des Trossachs. Les chutes d’eau « Bracklinn Falls Bridge » and « Callander Crags » sont deux lieux magnifiques à ne pas manquer. Attention si vous souhaitez dîner dans cette ville, il est indispensable de réserver. Les pubs et restaurants sont pris d’assaut.

Voici le résumé de la première partie du séjour ! A venir dans la deuxième partie : Foyers et le Loch Ness, Fort William et Fort Augustus, Drumnadrochit, Inverness, Pitlochry, et Perth.

Bon à savoir :

1/ L’Écosse est le pays idéal pour un court séjour. Le coût de la vie est moins élevé qu’en Angleterre. Et contrairement aux idées reçues, il ne pleut pas tout le temps. En une semaine, nous n’avons eu qu’une grosse journée de pluie.

2/ Même si vous n’aimez pas le whisky, les distilleries ont toutes une histoire intéressante à vous raconter et on y passe toujours un agréable moment. Il se peut même que comme moi vous finissiez par apprécier l’odeur et quelques gouttes de whisky.

3/ Les entrées pour les châteaux et autres monuments sont toutes onéreuses, même pour la visite d’une ruine. Je vous recommande de sélectionner en amont deux ou trois châteaux et ne payez pas pour visiter une ruine, elles sont généralement accessibles à pied.

4/ Si vous êtes habitués aux châteaux français ne vous attendez pas à la même chose en Écosse, vous risquez d’être déçus. Il ne reste que très peu de mobilier d’époque et ce dernier était très sommaire. Les châteaux donnent davantage la part belle aux reconstitutions et scénographies ludiques et pédagogiques. Pour les petits, c’est un réel bonheur !

Dunfermline


Dunfermline Abbey and Palace


Pittencrieff Park

Pittencrieff Park


City Chambers

Édimbourg


Le Scott Monument
Les jardins de Princes Street
Le centre historique d’Edimbourg
Le château d’Édimbourg

Le cimetière pour les chiens militaires
La St.Margaret’s Chapel
Les Honours of Scotland
Le plat traditionnel écossais : haggis (panse de brebis farcie)
Le Scotch Whisky Héritage Centre

Stirling


Le château de Stirling

Les jardins du château
Le musée militaire


Tolbooth Clock Tower à Stirling

La Deanston Distillery située à Doune

Le petit village de Killin


Les chutes d’eau « Dochart Falls »

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Répondre Hélène 18/05/2017 at 12:39

    Magnifique visite guidée Noëmie !!!!

  • Ajouter un commentaire