Expositions

Exposition rétrospective Niki de Saint Phalle au Grand Palais

En ce moment dans la capitale deux belles expositions rendent hommage à deux artistes féminines hors normes : Niki de Saint Phalle et Sonia Delaunay. J’ai eu le plaisir de découvrir ces deux belles expositions et je peux vous dire qu’elles m’ont enchantées !

Je commence par la première grande rétrospective depuis 20 ans de Niki de Saint Phalle au Grand Palais. La fontaine Stravinsky située devant le Centre Pompidou est l’une des premières œuvres d’art que j’ai vu à mon arrivée dans la capitale. Cette fontaine était également le sujet de mon bac ES option arts plastiques. A l’époque, je pouvais vous parler de la fontaine Stravinsky pendant des heures…

De l’œuvre de Niki de Saint Phalle, je ne connaissais principalement que la fontaine et les célèbres “Nanas”. C’est pourquoi je suis arrivée très curieuse de découvrir le travail de l’une des artistes les plus célèbres du XXème siècle. Plasticienne, peintre, sculptrice et réalisatrice de films, Niki de Saint Phalle est une artiste pluridisciplinaire aux multiples talents.

A l’entrée de l’exposition, nous sommes accueillis par Niki en personne, une petite vidéo qui donne tout de suite le ton. Niki de Saint Phalle est une femme de caractère, à la fois sublime, touchante, provocatrice et déterminée. Si certaines de ses œuvres peuvent sembler légères de part leurs formes et leurs couleurs, elles sont dans les faits porteuses d’un tout autre message. Niki de Saint Phalle est une femme engagée, elle lutte contre le sort réservé aux femmes. Elle s’engage également contre le racisme. Ses troubles psychiatriques et ses traumatismes familiaux apportent énormément d’humanité et de créativité à son travail. L’art pour Niki apparait comme une nécessité, son seul moyen d’expression pour survivre.

Les 175 œuvres ne sont pas présentées dans un ordre chronologique mais réparties sur deux étages dans 8 grandes salles thématiques détaillées ci-dessous en images.

Je ne peux que vous inviter à découvrir cette superbe exposition ! De plus, un important dispositif numérique est mis en place : une appli, un e-album, un parcours avec des Google Glass et une très belle com sur les réseaux sociaux.

Scénographie    Choix des œuvres    Tarifs
citron-note-incitron-note-incitron-note-incitron-note-incitron-note-off    citron-note-incitron-note-incitron-note-incitron-note-incitron-note-off         citron-note-incitron-note-incitron-note-incitron-note-offcitron-note-off

Conseil : prévoir deux bonnes heures pour visiter l’exposition et si possible en nocturne.
Il y a des nocturnes jusqu’à 22h le mercredi, jeudi, vendredi et samedi.

Peindre la violence

zest for art - exposition Niki de Saint Phalle

Napoléon en jupons

zest for art - exposition Niki de Saint Phalle

 La nouvelle société matriarcale

zest for art - exposition Niki de Saint Phalle

zest for art - exposition Niki de Saint Phalle

Le Nana Power

zest for art - exposition Niki de Saint Phalle

 Mère dévorante. Père prédateur

L’art à la carabine

P1040200

zest for art - exposition Niki de Saint Phalle

Le rêve de Diane

zest for art - exposition Niki de Saint Phalle

Le grand public est mon public

zest for art - exposition Niki de Saint Phalle

Un grand merci à Jérôme pour son aide précieuse dans la réalisation de ces photos.

Infos pratiques :
Jusqu’au 02 février 2015
Entrée Square Jean Perrin
3 avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
http://www.grandpalais.fr

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Myrtille Taff 12/11/2014 at 14:07

    Bonjour, magnifique article, hâte de voir cette expo. Toutes les œuvres et expos traités dans ce magnifiques blog me bottent vraiment. Myrtille

    • Répondre Noëmie 12/11/2014 at 14:48

      Merci beaucoup Myrtille ! C’est très gentil.

    Ajouter un commentaire