Expositions

INSPIRATION #19 : Esther Stocker

Esther Stocker, Sans titre, 2015, peinture, acrylique sur toile, 140 x 160 cm. 
Copyright Meinrad Hofer, Courtesy Galerie Alberta Pane

 

Coup de cœur pour la troisième exposition personnelle de l’artiste italo-autrichienne Esther Stocker Based on anarchic structures”.

“Je suis fascinée depuis longtemps par l’imprécision de l’exactitude : la règle et la confusion sont pour moi proches l’une de l’autre. Elles constituent même parfois une seule chose”, explique Esther Stocker.

“Cette « chose » dont parle l’artiste a pris naissance dans son travail de peinture si l’on considère le fil chronologique de l’évolution de son œuvre. […] Chez Esther Stocker, rien à mettre en relation avec un quelconque spiritualisme, comme c’était le cas chez Mondrian ou Malevich, précurseurs dans l’utilisation du motif de la grille : le trait chez elle est droit, noir ou blanc – en contraste avec le fond –, plus ou moins massif, sans inflexion. Horizontal ou vertical, il se prolonge d’un bord à l’autre du support. Croisant quelques traits de même acabit, plus ou moins larges, il divise avec eux le champ du tableau en aplats uniformes. C’est là la grille sous-jacente de tous les travaux d’Esther Stocker. Et il faut insister fortement sur le rôle principal que joue la grille en peinture et dans la peinture de la jeune femme en particulier : celui d’attirer l’attention – avec une certaine vigueur – sur le fait que l’on se trouve devant un objet artificiel, ayant ses caractéristiques propres qui le mettent à part du monde des objets. […] Chez Esther Stocker, la grille résulte techniquement d’une pose au scotch soignée – encore le scotch, utilisé cette fois-ci pour protéger la toile et non pour dessiner le trait comme ça peut être le cas dans ses installations tridimensionnelles – dans un équilibre sensible qui combine la force de la ligne avec un minimum de gestes, concis, réfléchis, mis en œuvre pour créer un impact visuel puissant.”

dsc_4081-light

Esther Stocker, Sans titre, 2015, peinture, acrylique sur toile, 60 x 90 cm.
Copyright Meinrad Hofer, Courtesy Galerie Alberta Pane

Infos pratiques :
Du 5 septembre au 7 novembre 2015
Entrée Libre
64 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris
galeriealbertapane.com

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Mangeuse d'Art 30/08/2015 at 13:41

    ça donne envie en effet ! J’aime beaucoup l’art scotch et je suis tentée de jouer à reproduire le deuxième tableau chez moi ;-)
    Quand on clique sur le site de la galerie on voit de plus grandes installations où l’artiste a disposé ses œuvres dans de grandes pièces. Est-ce que ces installations sont présentes dans cette galerie ? Merci d’avance pour l’info

    • Répondre Noëmie 30/08/2015 at 18:15

      Oui tout à fait, à partir du 5 septembre !

  • Répondre Mangeuse d'Art 03/09/2015 at 13:16

    Merci, j’ai hâte d’aller voir ça !

  • Répondre Esther Stocker, géométrie en noir et blanc - Mangeuse d'Art 07/10/2015 at 09:04

    […] et blanc. J’ai entendu parler de cette petite exposition en galerie sur le très bon site zestforart.com. A l’occasion de ma visite, j’ai pu également redécouvrir la rue Notre Dame de […]

  • Ajouter un commentaire