Expositions

Les 8 expositions à découvrir en février 2019 à Paris

Bonnes visites !

Foujita, œuvres d’une vie (1886-1968)

C’est la rétrospective du premier artiste japonais de renommée internationale installé à Paris. Elle réunit 37 peintures représentatives de l’évolution de l’artiste, soigneusement choisies parmi les collections de musées japonais et français. Elle retrace l’ensemble de la carrière de Foujita – de son arrivée à Paris en 1913 à sa mort en 1968, mettant en lumière la faste période du Paris des années 1920. Une dizaine d’œuvres des années 1930 et 1940 réalisées en Amérique latine et au Japon – notamment deux peintures de guerre – sont montrées à Paris pour la première fois. Le parcours de l’exposition, qui s’articule autour de cinq sections, présente l’essentiel de 60 ans de création et propose de porter un regard inédit sur l’œuvre de Foujita.

Infos pratiques :
Maison de la culture du Japon à Paris
Jusqu’au 16 mars 2019
Plein tarif : 7 € / Tarif réduit : 5 €
101 bis Quai Branly
75015 Paris
www.mcjp.fr

Doisneau et la musique

Dévoiler la dimension musicale de l’imaginaire et de l’œuvre du photographe : voici l’ambition de ce parcours original, qui rassemble plus de deux cents photographies. Né en 1912 en banlieue parisienne, Robert Doisneau apprend à 15 ans le métier de graveur lithographe à l’école Estienne et entre dans la vie active en dessinant des étiquettes pharmaceutiques. Après une découverte du monde de la création artistique chez André Vigneau en tant que jeune opérateur, quatre années au service publicité des usines Renault lui permettent d’accéder au statut convoité de photographe indépendant. Si la guerre met un frein brutal à ses projets, l’euphorie des années qui suivent assure son succès. Il accumule les images, circulant obstinément « là où il n’y a rien à voir », privilégiant les moments furtifs, les bonheurs minuscules éclairés par les rayons du soleil sur le bitume des villes. À sa mort en 1994, il laisse derrière lui quelque 450 000 négatifs qui racontent son époque avec un amusement tendre, qui ne doit pas masquer la profondeur de la réflexion, la réelle insolence face au pouvoir et à l’autorité, et l’irréductible esprit d’indépendance.

Infos pratiques :
Philharmonie de Paris
Jusqu’au 28 avril 2019
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 7 €
221 avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
philharmoniedeparis.fr

Fernand Khnopff (1858-1921) – Le maître de l’énigme

Artiste rare, le maître du Symbolisme belge n’a pas bénéficié de rétrospective à Paris depuis près de quarante ans. L’exposition rassemble une centaine de pièces emblématiques de l’esthétique complexe de Fernand Khnopff, peintre, dessinateur, graveur, sculpteur et metteur en scène de son oeuvre. L’artiste joue avec les thèmes, du portrait aux souvenirs oniriques, du fantasme au nu, et invite à la rêverie et à une réflexion sur l’identité. Les oeuvres majeures de Khnopff seront mises en regard avec celles d’artistes de son temps, de Gustave Moreau à Klimt et Von Stuck, permettant de le replacer dans le contexte de l’Europe fin-de-siècle. Ainsi l’exposition tente de recréer dans sa scénographie le parcours initiatique de sa fausse demeure qui lui servait d’atelier, comme celle du Palais Stoclet où se marièrent à Bruxelles les esthétiques belge et viennoise. Renonçant à la chronologie, elle aborde les grands thèmes qui parcourent son oeuvre, des paysages aux portraits d’enfants, des rêveries inspirés des Primitifs flamands aux souvenirs de Bruges-la-morte, des usages complexes de la photographie jusqu’aux mythologies personnelles, placées sous le signe d’Hypnos.

Infos pratiques :
Petit Palais
Jusqu’au 17 mars 2019
Plein tarif : 13 € / Tarif réduit : 11 €
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
www.petitpalais.paris.fr

Le cubisme

Première exposition consacrée au cubisme en France depuis 1953, le projet trouve son originalité dans la volonté de renouveler et d’élargir à d’autres artistes la vision traditionnellement concentrée sur ses deux inventeurs, Georges Braque et Pablo Picasso. Ces pionniers, bientôt suivis par Fernand Léger et Juan Gris, réservaient leurs créations expérimentales et novatrices à la très confidentielle galerie d’un jeune marchand alors inconnu, Daniel-Henry Kahnweiler, quand des artistes tels Albert Gleizes, Jean Metzinger, Francis Picabia, Marcel Duchamp, Robert et Sonia Delaunay assuraient à l’époque la diffusion du mouvement auprès de la critique et du public en participant aux Salons parisiens. L’exposition met ainsi en valeur la richesse, l’inventivité et le foisonnement de ce mouvement qui ne se limite pas uniquement à la géométrisation des formes et au rejet de la représentation classique mais dont les recherches radicales et l’énergie créatrice de ses membres sont aux sources de l’art moderne.

Infos pratiques :
Centre Pompidou
Jusqu’au 25 février 2019
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 €
Place Georges-Pompidou
75004 Paris
https://www.centrepompidou.fr

Japon-Japonismes. Objets inspirés, 1867-2018

Dans le cadre de la saison « Japonismes 2018 : les âmes en résonance », le Musée des Arts Décoratifs rend hommage au Japon et à son art et révèle à cette occasion toute la richesse de ses collections qui illustrent depuis la fin du XIXe siècle les relations artistiques entre ces deux grandes nations. « Japon-Japonismes. Objets inspirés, 1867-2018 » met en lumière ce fonds exceptionnel d’art japonais ancien, l’un des plus importants en France, mis en regard avec les créations occidentales japonistes. L’exposition, enrichie de prêts d’institutions, de créateurs et de collections particulières venues tout spécialement du Japon, dit combien cette fascination réciproque a eu d’expressions pendant plus d’un siècle et demi, et qui donne, encore aujourd’hui, toute sa vigueur à l’imagination des artistes.

Infos pratiques :
Musée des Arts Décoratifs
Jusqu’au 3 mars 2019
Plein tarif : 11 € / Tarif réduit : 8,50 €
107 rue de Rivoli
75001 Paris
madparis.fr

Van Gogh, La nuit étoilée

La nouvelle exposition numérique de l’Atelier des Lumières propose une immersion dans les toiles de Vincent van Gogh (1853-1890), génie ignoré de son vivant, qui a bouleversé la peinture. Épousant la totalité de l’espace de l’Atelier, cette nouvelle création visuelle et sonore retrace la vie intense de l’artiste tourmenté qui peignit pendant les 10 dernières années de sa vie plus de 2000 tableaux, aujourd’hui dispersés à travers le monde. L’exposition parcourt l’immense production de Van Gogh, qui évolue radicalement au fil des ans, des Mangeurs de pommes de terre (1885), aux Tournesols (1888) en passant par La Nuit étoilée (1889) et à La Chambre à coucher (1889). L’Atelier des Lumières révèle les coups de brosse expressifs et puissants du peintre hollandais et s’illumine aux couleurs audacieuses de ses toiles au style sans égal. Les nuances sombres succèdent aux teintes chaudes. L’exposition immersive évoque le monde intérieur à la fois démesuré, chaotique et poétique de Van Gogh et souligne un dialogue permanent entre l’ombre et la lumière.

Infos pratiques :
L’Atelier des Lumières
Du 22 février jusqu’au 31 décembre 2019
Plein tarif : 14,50 € / Tarif réduit : 11,50 €
38, rue Saint-Maur
75011 Paris
www.atelier-lumieres.com

Vasarely, Le partage des formes

Un parcours à la fois chronologique et thématique vous emmène parmi toutes les facettes de son œuvre foisonnant, depuis sa formation dans les traces du Bauhaus jusqu’aux dernières innovations formelles : peintures, sculptures, multiples, intégrations architecturales, publicités, études… Au travers de trois cents œuvres, objets et documents, explorez le « continent Vasarely » et la manière dont il a marqué la culture populaire de l’époque, s’inscrivant pleinement dans le contexte scientifique, économique et social des années 1960-1970, et soulignant la place cardinale de l’artiste dans l’imaginaire des Trente Glorieuses. À travers quelque 300 pièces, l’exposition retrace le parcours du père fondateur de l’art optique, et remet en scène ces abstractions vibrantes et déstabilisantes qui ont tant imprégné la société des années 1960-1970. Elle en dévoile le processus de création, basé sur la science, le langage de la communication et celui de l’informatique, voire la cybernétique. Elle en révèle aussi les conditions de production et de diffusion par lesquelles Vasarely cherchait d’une nouvelle manière à briser la séparation entre l’art et la vie. Une occasion unique de découvrir toute l’envergure et la logique de son œuvre restées jusqu’ici mal connues…

Infos pratiques :
Centre Pompidou
Jusqu’au 6 mai 2019
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 €
Place Georges-Pompidou
75004 Paris
www.centrepompidou.fr

Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel

Le musée national Jean-Jacques Henner consacre sa première grande exposition, depuis la réouverture du musée en 2016, au thème de la rousseur et plus précisément à la chevelure rousse, emblématique de la peinture de Jean-Jacques Henner (1829-1905) qui en fait sa signature. Un ensemble éclectique de peintures, croquis de mode, affiches, photographies, dessins, masques, films…, est exposé en regard des tableaux du peintre. En cinq sections, l’exposition réunit une centaine d’oeuvres et montre différents aspects de la rousseur. Sans prétendre à l’exhaustivité, elle souligne l’importance de cette couleur tellement distinctive à travers des oeuvres qui ne manqueront pas d’étonner et de détonner ! Cette exposition d’oeuvres venues d’univers différents permet d’évoquer l’imaginaire et les préjugés autour de la rousseur, qui fascine et dérange à la fois.

Infos pratiques :
Musée national Jean-Jacques Henner
Jusqu’au 20 mai 2019
Plein tarif : 6 € / Tarif réduit : 4 €
43 Avenue de Villiers
75017 Paris
www.musee-henner.fr

Article précédent

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire