Expositions

Les 8 expositions à découvrir en juillet 2018 à Paris

Bonnes visites !

Les Impressionnistes à Londres – Artistes français en exil, 1870-1904

La guerre franco-allemande de 1870, la chute du Second Empire, puis la Commune de Paris poussèrent de nombreux artistes installés en France à se réfugier au Royaume-Uni. Dans les mois ou les années qui suivirent la fin des événements, des réfugiés économiques vinrent rejoindre leurs rangs. L’Empire britannique est alors au sommet de sa puissance. Londres représente un refuge sûr pour les artistes quittant Paris, mais le choix de leur destination est aussi guidé par l’idée que le marché de l’art y est plus porteur. Leurs oeuvres exposées et, dans bien des cas, acquises par des collectionneurs anglais apportèrent à l’art et aux institutions britanniques un souffle de modernité. Réciproquement, l’expérience de l’exil outre-Manche exerça une influence nouvelle sur l’art français.

Info pratiques :
Petit Palais
Jusqu’au 14 octobre 2018
Plein tarif : 10 € / Tarif réduit : 8 €
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
www.petitpalais.paris.fr

Museum of the Moon – Luke Jerram

Museum of the moon est une invitation à la rêverie et à la contemplation céleste. L’artiste Luke Jerram interroge l’espace public en créant des sculptures, installations et performances à grande échelle. En 2016, il se lance dans la construction d’une lune de 7 mètres de diamètre, sculpture gonflée à l’hélium et éclairée de l’intérieur, avec une impression à très haute résolution d’images de la Nasa. En suspension au-dessus du bassin de la piscine Édouard Pailleron, elle épousera le fonctionnement habituel du lieu, ses horaires comme ses usages. Elle brillera en journée et lors de 2 nocturnes exceptionnelles pour que chacun puisse venir nager au clair de lune et profiter de ce spectacle saisissant !

Infos pratiques :
Piscine Edouard Pailleron
Jusqu’au 4 août 2018
Plein tarif : 5 €
32 rue Édouard Pailleron
75019 Paris
www.parislete.fr

Parfums de Chine, la culture de l’encens au temps des empereurs

Cette exposition au sujet inédit propose un voyage à travers la civilisation chinoise depuis le IIIe siècle avant notre ère jusqu’au XIXe siècle. Doté d’une symbolique qui s’enrichit au fil du temps, le parfum permet d’aborder de nombreux aspects de la culture chinoise. Depuis sa signification dans les pratiques rituelles jusqu’à son association à l’art de vivre des lettrés, l’encens a en effet suscité une richesse de productions artistiques et littéraires. Des brûle-parfums aux tables à encens, l’histoire du parfum en Chine permet d’aborder les plus brillantes créations, et ce à travers une grande diversité de matières et de médiums allant de la céramique au laque, de la peinture à la calligraphie.

Infos pratiques :
Musée Cernuschi
Jusqu’au 26 août 2018
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 7 €
7 Avenue Velasquez
75008 Paris
www.cernuschi.paris.fr

TeamLab : au-delà des limites

Originaire du Japon et formé en 2001, le collectif protéiforme teamLab a fait du digital son credo. Il présente à La Villette sa première exposition monographique en France, par-delà les frontières de l’art, de la science, de la technologie et du créatif. Dans cette installation immersive et interactive, les visiteurs sont entourés d’images à 360° sorties tout droit de l’imaginaire de teamLab. D’inspiration à la fois électronique et organique, les tableaux évoluent en fonction des déplacements et des mouvements des visiteurs. L’exposition devient elle-même un organisme numérique vivant qui produit sans cesse de nouvelles images en rupture totale avec notre quotidien, pour un dépaysement onirique.

Infos pratiques :
La Grande Halle de La Vilette
Jusqu’au 9 septembre 2018
Plein tarif : 14,90 € / Tarif réduit : 12,90 €
211 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris
lavillette.com

Laure Prouvost – Ring, Sing and Drink for Trespassing

À l’occasion de sa première exposition personnelle dans une institution parisienne, Laure Prouvost propose une échappée, tant géographique que mentale. Transformant les lieux avec une scénographie originale dont le dessin global évoque tant un œil grand ouvert qu’un sein, elle conçoit dans le même temps divers recoins, testant la curiosité du visiteur et l’invitant à s’y aventurer. Multipliant les points de vue avec générosité et humour, Ring, Sing and Drink for Trespassing est une ode aux chemins de traverse et au dépassement des limites, à la joie de se faufiler à travers un grillage pour découvrir un terrain vague, ou un jardin merveilleux aujourd’hui abandonné, au fond duquel l’artiste aurait trouvé un laboratoire biologique dystopique oublié.

Infos pratiques :
Palais de Tokyo
Jusqu’au 9 septembre 2018
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 9 €
13 avenue du Président Wilson
75116 Paris
www.palaisdetokyo.com

Zao Wou-Ki, L’espace est silence

Le Musée d’Art moderne présente la première grande exposition à Paris depuis 15 ans consacrée à l’artiste Zao Wou-Ki (1920-2013). Si son œuvre est aujourd’hui célèbre, les occasions d’en percevoir la complexité sont demeurées trop rares à Paris. L’exposition souhaite en renouveler la lecture et invite à une réflexion sur le grand format. Le parcours débute au moment où Zao Wou-Ki adopte une expression nouvelle, « abstraite » – terme trop restrictif à ses yeux – avec l’œuvre de 1956 intitulée Traversée des apparences. Cette étape décisive précède un premier séjour aux Etats-Unis, l’année suivante, qui le conforte dans la quête d’un espace toujours plus vaste.

Infos pratiques :
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
Jusqu’au 6 janvier 2019
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 10 €
11, avenue du Président Wilson
75116 Paris
www.mam.paris.fr

Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet

En 1955, Alfred Barr fait entrer au Museum of Modern Art de New York un grand panneau des Nymphéas (W1992) de Monet, alors que ces grandes “décorations” demeurées dans l’atelier de Giverny commencent à attirer l’intérêt des collectionneurs et musées. Monet est alors présenté comme “une passerelle entre le naturalisme du début de l’impressionnisme et l’école contemporaine d’abstraction la plus poussée” de New York, ses Nymphéas mis en perspective avec les tableaux de Pollock, tels que Autumn Rhythm (number 30), 1950. La réception du dernier Monet s’opère alors en résonnance avec l’entrée au musée de l’expressionnisme abstrait américain. Au même moment est forgée la notion d’”impressionnisme abstrait”.

Infos pratiques :
Musée de l’Orangerie
Jusqu’au 20 août 2018
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 6,50 €
Jardin des Tuileries
Place de la Concorde
75001 Paris
www.musee-orangerie.fr

Picasso et la danse

Pablo Picasso (1881-1973) est certainement l’un des artistes les plus complets du xxe siècle : à la fois peintre, dessinateur, sculpteur, graveur, il n’a cessé d’approfondir toutes les techniques, explorant les champs et les modes d’expression les plus divers. À partir des années 1910, il découvre le monde du spectacle et travaille à la création de décors et costumes qui marqueront l’histoire du ballet. Parade (1917), Le Tricorne (1919), Pulcinella (1920), Mercure (1924) constituent autant de repères majeurs pour cet art. L’héritage de Picasso reste d’ailleurs vivace au sein du répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris, témoignant de l’importance de la place qu’il occupe dans le paysage chorégraphique. Mais il faut dépasser le cadre du ballet pour découvrir que l’intérêt de Picasso pour la danse s’est en réalité exprimé dès ses plus jeunes années. Des danseuses de cirque des années 1900 aux danses érotiques du dernier Picasso, en passant par les scènes

Infos pratiques :
Palais Garnier
Jusqu’au 16 septembre 2018
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 8 €
Place de l’Opéra
75009 Paris
www.operadeparis.fr

Article précédent

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Répondre Julie Remacle 14/08/2018 at 14:22

    Merci beaucoup pour ce type d’articles ! Cela donne de bonnes idées sorties cultures ;)

  • Ajouter un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.