Expositions

Les 8 expositions à découvrir en octobre 2018 à Paris

Bonnes visites !

Alphonse Mucha

Artiste tchèque de renommée internationale, Alphonse Mucha reste indissociable de l’image du Paris 1900. Sa célébrité lui vient surtout de ses élégantes affiches d’un style très affirmé, emblématique de l’Art nouveau. Mais son activité d’affichiste occulte trop souvent les autres aspects de sa production comportant aussi des peintures, des sculptures, des dessins, des décors, des objets d’art… Au travers de toutes ces œuvres, c’est la figure d’un homme qui se dessine, mystique et visionnaire, animé d’une véritable pensée politique, à l’heure du renouveau national tchèque et de l’éclatement de l’Empire austro-hongrois. Tout le travail préparatoire pour L’Épopée slave qui l’occupe entre 1911 et 1928 témoigne de son attachement à son pays natal et de son rêve d’unité entre les peuples slaves. Au-delà du maître de l’Art nouveau, c’est donc l’œuvre foisonnante et la personnalité singulière de cet artiste que l’exposition entend révéler aux visiteurs.

Info pratiques :
Musée du Luxembourg
Jusqu’au 27 janvier 2019
Plein tarif : 14,5 € / Tarif réduit : 10,5 €
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
museeduluxembourg.fr

Giacometti – Entre tradition et avant-garde

À la rentrée 2018, l’artiste suisse Alberto Giacometti est à l’honneur au Musée Maillol. Cette exposition réalisée en collaboration avec la Fondation Giacometti, Paris propose une relecture de son oeuvre en dialogue avec les grands sculpteurs classiques et les modernes de son époque. L’exposition présente plus de 50 sculptures de l’artiste, toutes issues de la collection de la Fondation Giacometti, mises en regard avec près de 25 oeuvres d’autres artistes majeurs tels que Rodin, Bourdelle, Maillol, Despiau, mais aussi Brancusi, Laurens, Lipchitz, Zadkine, Csaky ou encore Richier. À travers un parcours chronologique et thématique, l’exposition met en lumière les relations entretenues avec ces artistes à chacune des étapes de l’évolution du style de Giacometti.

Infos pratiques :
Musée Maillol
Jusqu’au 20 janvier 2019
Plein tarif : 13,5 € / Tarif réduit : 11,5 €
59-61 Rue de Grenelle
75007 Paris
www.museemaillol.com

Caricatures, Hugo à la un

La Maison de Victor Hugo présente pour la première fois une exposition autour de l’image publique de Victor Hugo à travers le style de la caricature. La renommée de Victor Hugo et son engagement politique ont fait de l’écrivain un sujet de prédilection des caricaturistes de son temps qui souvent, l’ont croqués plutôt rudement et parfois même avec férocité. Parmi ces dessinateurs il sera possible de retrouver des signatures prestigieuses de Daumier, G. Doré, Cham, Gill, Lepetit, Nadar, Roubaud… Les visiteurs de la maison de Victor Hugo sont ainsi invités à découvrir une sélection de plus de 150 caricatures (parmi un fonds de plus de 300 œuvres) à travers un parcours chronologique en quatre grandes parties, de 1830 aux  funérailles du poète en mai 1885. Il s’agira d’un voyage dans son œuvre et ses engagements politiques… Cet accrochage fera la lumière sur la place grandissante que le poète occupe dans la société française. Ce sera aussi l’occasion de rendre hommage aux journaux et aux dessinateurs qui avec leur extraordinaires coup d’œil et de main démontrent tout leur mordant, leur ironie et parfois, leur retenue.

Infos pratiques :
Maison de Victor Hugo
Jusqu’au 6 janvier 2019
Plein tarif : 7 € / Tarif réduit : 5 €
6 place des Vosges
75004 Paris
www.maisonsvictorhugo.paris.fr

Jean-Michel Basquiat

L’œuvre de Jean-Michel Basquiat, l’un des peintres les plus marquants du XXe siècle, se déploie dans quatre niveaux du bâtiment de Frank Gehry. L’exposition parcourt, de 1980 à 1988, l’ensemble de la carrière du peintre en se concentrant sur plus de 120 œuvres décisives. À l’image des Heads  de 1981-1982, pour la première fois réunies ici, ou de la présentation de plusieurs collaborations entre Basquiatet Warhol, l’exposition compte des ensembles inédits en Europe, des travaux essentiels tels que Obnoxious Liberals (1982),  In Italian (1983) ou encore Riding with Death (1988), et des toiles rarement vues depuis leurs premières présentations du vivant de l’artiste, telles que  Offensive Orange  (1982), Untitled (Boxer)  (1982), et Untitled (Yellow Tar and Feathers)  (1982). Dès la sortie de l’enfance, Jean-Michel Basquiat quitte l’école et fait de la rue de New York son premier atelier. Rapidement, sa peinture connaîtra un succès à la fois voulu et subi. L’exposition affirme sa dimension d’artiste majeur ayant radicalement renouvelé la pratique du dessin et le concept d’art.

Infos pratiques :
Fondation Louis Vuitton
Jusqu’au 14 janvier 2019
Plein tarif : 16 € / Tarif réduit : 10 €
8, avenue du Mahatma Gandhi
Bois de Boulogne – 75116 Paris
www.fondationlouisvuitton.fr

Picasso. Bleu et rose

Le musée d’Orsay et le Musée national Picasso-Paris organisent une manifestation exceptionnelle consacrée aux périodes bleue et rose de Pablo Picasso. Cette exposition est la première collaboration de grande ampleur entre nos deux musées. Elle réunit des chefs-d’oeuvre, pour certains présentés pour la première fois en France comme La Vie (1903, Cleveland Museum of Art), et propose une lecture renouvelée des années 1900-1906, période essentielle de la carrière de l’artiste qui n’a à ce jour jamais été traitée dans son ensemble par un musée français. La présentation de cette exposition au musée d’Orsay manifeste la volonté d’inscrire le jeune Picasso dans son époque et de reconsidérer son oeuvre sous le prisme de son appartenance au XIXe siècle. L’exposition rassemble un ensemble important de peintures et de dessins et ambitionne de présenter de manière exhaustive la production sculptée et gravée de l’artiste entre 1900 et 1906.

Infos pratiques :
Musée d’Orsay
Jusqu’au 6 janvier 2019
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 9 €
1 Rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris
www.musee-orsay.fr

Franz West

Le Centre Pompidou présente la plus grande rétrospective consacrée à ce jour au travail de Franz West (1947–2012), avec près de 200 œuvres. Cet événement est la première grande occasion d’évaluer la postérité de l’artiste autrichien, l’un des plus influents de ces cinquante dernières années. L’exposition est une célébration foisonnante du travail de l’artiste, de 1972 à 2012. Elle inclut ses premiers dessins rarement exposés (1970–1973) ainsi que ses premières sculptures Passstücke, réalisées à partir de 1973–1974, des sculptures adaptables au corps que le spectateur peut manipuler pour « révéler ses névroses ». L’exposition présente également une sélection de ses sculptures en papier mâché des années 1980, et plusieurs collaborations avec d’autres artistes dont Herbert Brandl, Heimo Zobernig ou encore Albert Oehlen. Elle rassemble une sélection de ses œuvres–meubles, ses chaises et canapés, ses Lemurenköpfe ou Têtes de Lémures, ses collages et dessins tardifs, les maquettes pour ses œuvres de plein air, ainsi qu’une sélection de ses sculptures en extérieur.

Infos pratiques :
Centre Pompidou
Jusqu’au 6 décembre 2018
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 €
Place Georges-Pompidou
75004 Paris
www.centrepompidou.fr

Egon Schiele

L’œuvre d’Egon Schiele est indissociable de l’esprit viennois du début du XXe siècle. En quelques années, son dessin s’est imposé comme l’un des sommets de l’expressionnisme. En rupture avec l’Académie où il rentre précocement, il fonde en 1909 le Neukunstgruppe et, grâce à la Secession viennoise et Gustav Klimt, découvre les travaux de Van Gogh, Munchou Toorop. À partir de 1911, c’est dans un certain isolement qu’il se concentre sur sa production propre, fascinante par la distorsion des corps qu’il propose, l’introspection, l’expression frontale du désir et du sentiment tragique de la vie. Fauché par la grippe espagnole en 1918, l’artiste aura réalisé en une dizaine d’années quelque trois cents toiles et plusieurs milliers de dessins. Première monographie de Schiele à Paris depuis vingt-cinq ans, elle propose des œuvres de tout premier ordre, comme Autoportrait à la lanterne chinoise (1912) emprunté au Leopold Museum (Vienne), Femme enceinte et mort (mère et mort)  (1911) de la Národní galerie (Prague), Portrait de l’épouse de l’artiste (Edith Schiele), tenant sa jambe (1917) de la Morgan Library & Museum (New York), Nu féminin debout avec tissu bleu(1914) du Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg, Nu masculin assis vu de dos (1910), de la Neue Galerie New York ou Autoportrait  (1912) de la National Gallery of Art, Washington.

Infos pratiques :
Fondation Louis Vuitton
Jusqu’au 14 janvier 2019
Plein tarif : 16 € / Tarif réduit : 10 €
8, avenue du Mahatma Gandhi
Bois de Boulogne – 75116 Paris
www.fondationlouisvuitton.fr

Caravage à Rome, amis & ennemis

Venez découvrir une exposition consacrée à Caravage (1571 – 1610), figure emblématique de la peinture italienne du XVIIe siècle. Pour cet événement unique, 10 chefs-d’oeuvre de Caravage, dont 7 jamais présentés en France, seront réunis pour la première fois dans une exposition et dialogueront avec des oeuvres d’illustres contemporains comme le Cavalier d’Arpin, Orazio Gentileschi ou Giovanni Baglione. Provenant des plus grands musées italiens, comme le Palazzo Barberini, la Galleria Borghese et les Musei Capitolini à Rome, la Pinacoteca di Brera de Milan, les Musei di Strada Nuova à Gênes ou le Museo Civico Ala Ponzone de Crémone, ces toiles extraordinaires permettront de retracer la carrière romaine de Caravage (1592 – 1606) jusqu’à l’exil. Elles dialogueront avec les œuvres d’illustres contemporains, comme le Cavalier d’Arpin, Annibal Carrache, Orazio Gentileschi, Giovanni Baglione ou Ribera, afin de dévoiler toute l’étendue du génie novateur de Caravage et de rendre compte de l’effervescence artistique qui régnait alors dans la Cité éternelle.

Infos pratiques :
Musée Jacquemart-André
Jusqu’au 28 janvier 2019
Plein tarif : 15 € / Tarif réduit : 12 €
158 Boulevard Haussmann
75008 Paris
www.musee-jacquemart-andre.com

Article précédent

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.