Expositions

Les 8 expositions à découvrir en septembre à Paris

Bonnes visites !

L’âge d’or de la peinture anglaise, De Reynolds à Turner

Cette exposition, construite à partir des chefs-d’oeuvre de la Tate Britain, met à l’honneur une période phare dans l’histoire de la peinture en Angleterre, allant des années 1760 jusqu’à 1820 environ. Elle entend dresser un panorama qui permette d’en saisir toute l’originalité et la diversité. Elle mène le visiteur de la fondation de la Royal Academy, avec des artistes comme Reynolds et Gainsborough, jusqu’au nouveau tournant qui s’amorce au début du XIXe siècle, notamment avec Turner. Le public y redécouvrira les grands classiques de l’art britannique, trop rarement présentés en France.

Infos pratiques :
Musée du Luxembourg
Du 11 septembre au 11 février 2020
Plein tarif : 13 € / Tarif réduit : 9 €
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
museeduluxembourg.fr

Félix Fénéon (1861-1944), Les arts lointains

Anarchiste, critique d’art, éditeur, directeur de galerie, collectionneur passionné… Portrait en deux chapitres de Félix Fénéon, personnalité hors du commun et découvreur de talents, aux musées d’Orsay et de l’Orangerie et au musée du quai Branly – Jacques Chirac. Les musées d’Orsay et de l’Orangerie, le musée du quai Branly – Jacques Chirac et The Museum of Modern Art, New York, rendent pour la première fois hommage à Félix Fénéon (1861-1944), acteur majeur du monde artistique de la fin du XIXe siècle et du tournant du XXe siècle. Anarchiste, directeur de revues, marchand d’art, prodigieux collectionneur, Fénéon a défendu une vision décloisonnée de la création au moment du basculement de l’art vers la modernité et œuvré pour la reconnaissance des arts extra-occidentaux.

Infos pratiques :
Musée du quai Branly
Jusqu’au 29 septembre 2019
Plein tarif : 10 € / Tarif réduit : 7 €
37 quai Branly
75007 Paris
www.quaibranly.fr

Bacon en toutes lettres

À la suite des monographies consacrées à Marcel Duchamp, René Magritte, André Derain ou encore Henri Matisse, le Centre Pompidou poursuit la relecture des œuvres majeures du 20ème siècle et consacre une vaste exposition à Francis Bacon.
Les six salles de « Bacon en toutes lettres » placent la littérature en leur cœur. De grandes voix lisent en français et en anglais des textes d’Eschyle, Nietzsche, Bataille, Leiris, Conrad et Eliot. Ces auteurs, qui ont tous inspiré à Bacon des œuvres et des motifs, partagent un univers poétique, forment comme une famille spirituelle dans laquelle s’est reconnu le peintre. Ils ont en commun la même vision réaliste, amoraliste du monde, une conception de l’art et de ses formes libérée des a priori de l’idéalisme.

Infos pratiques :
Centre Pompidou
Du 11 septembre au 20 janvier 2020
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 €
Place Georges-Pompidou
75004 Paris
https://www.centrepompidou.fr

Toulouse-Lautrec. Résolument moderne

Depuis 1992, date de la dernière rétrospective française de l’artiste, plusieurs expositions ont exploré les attaches de l’oeuvre de Toulouse-Lautrec avec la « culture de Montmartre ». Cette approche a réduit la portée d’un artiste dont l’œuvre offre un panorama plus large. L’exposition du Grand Palais – qui réunit environ 200 oeuvres – veut, à la fois, réinscrire l’artiste et dégager sa singularité. Si l’artiste a merveilleusement représenté l’électricité de la nuit parisienne et ses plaisirs, il ambitionne de traduire la réalité de la société contemporaine dans tous ses aspects, jusqu’aux moins convenables. L’exposition montre enfin comment cet aristocrate du Languedoc, soucieux de réussir, a imposé son regard lucide, grave et drôle au Paris des années 1890 et pourquoi Toulouse-Lautrec s’inscrit comme un précurseur de mouvements d’avant-garde du 20e siècle, comme le futurisme.

Infos pratiques :
Grand Palais, Galeries nationales
Du 9 octobre au 27 janvier 2020
Plein tarif : 16 € / Tarif réduit : 12 €
3 avenue du Général-Eisenhower
75008 Paris
www.grandpalais.fr

Berthe Morisot (1841-1895)

Figure majeure de l’impressionnisme, Berthe Morisot reste aujourd’hui moins connue que ses amis Monet, Degas ou Renoir. Elle avait pourtant été immédiatement reconnue comme l’une des artistes les plus novatrices du groupe. L’exposition retrace le parcours exceptionnel d’une peintre, qui, à rebours des usages de son temps et de son milieu, devient une figure essentielle des avant-gardes parisiennes de la fin des années 1860 jusqu’à sa mort prématurée en 1895. Peindre d’après modèle permet à Berthe Morisot d’explorer plusieurs thématiques de la vie moderne, telles que l’intimité de la vie bourgeoise, le goût de la villégiature et des jardins, l’importance de la mode, le travail domestique féminin, tout en brouillant les frontières entre intérieur/extérieur, privé/public, fini/non fini. Pour elle, la peinture doit s’efforcer de “fixer quelque chose de ce qui passe”. Sujets modernes et rapidité d’exécution ont donc à voir avec la temporalité de la représentation, et l’artiste se confronte inlassablement à l’éphémère et au passage du temps. Ainsi ses dernières oeuvres, caractérisées par une expressivité et une musicalité nouvelles, invitent à une médiation souvent mélancolique sur ces relations entre l’art et la vie.

Infos pratiques :
Musée d’Orsay
Jusqu’au 22 septembre 2019
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 €
1 Rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris
m.musee-orsay.fr

Back Side / Dos à la mode

Le Palais Galliera présente “Back Side / Dos à la mode”, une exposition hors les murs consacrée au vêtement vu de dos, accueillie au musée Bourdelle. Dans notre société obsédée par le visage, “Back Side / Dos à la mode” est un sujet original et inattendu. En abordant les liens du corps au vêtement d’un point de vue social et psychologique, l’exposition interroge la perception que nous avons de notre dos et de celui des autres. Le dos rappelle à l’homme ses propres limites : il se dérobe à la vue et en partie au toucher. Cependant, la mode ne cesse de l’orner, de le charger ou de le dénuder. Sur cette zone la plus plane de notre corps, messages et motifs se déploient en toute lisibilité sans que nous croisions jamais les regards qui leur sont accordés. Du sillage d’une traîne de cour à la charge d’un sac à dos, de la sensualité d’un décolleté à la contrainte d’une fermeture, l’exposition propose un parcours thématique d’une centaine de silhouettes et d’accessoires du XVIIIe siècle à nos jours issus des collections de Galliera. Cet ensemble est complété par une sélection d’extraits de films et de photographies.

Infos pratiques :
Musée Bourdelle
Jusqu’au 17 novembre 2019
Plein tarif : 10 € / Tarif réduit : 8 €
18, rue Antoine-Bourdelle,
75015 Paris
www.palaisgalliera.paris.fr

Du Douanier Rousseau à Séraphine. Les grands maîtres naïfs

À la rentrée, le Musée Maillol accueille plus d’une centaine d’oeuvres issues du monde passionnant, rêveur, insolite et inépuisable des artistes dit “naïfs”. Appelés “primitifs modernes” par l’un de leurs fervents défenseurs, le collectionneur et critique d’art Wilhelm Uhde (1874-1947), ces artistes renouvellent la peinture à leur manière, à l’écart des avant-gardes et des académismes. Réunies pour la première fois à Paris, leurs oeuvres aux couleurs éclatantes livrent un pan souvent négligé de l’histoire de l’art de l’entre-deux guerres. Sur les pas d’Henri Rousseau et de Séraphine Louis, l’exposition vise à sortir de l’oubli une constellation d’artistes tels qu’André Bauchant, Camille Bombois, Ferdinand Desnos, Jean Ève, René Rimbert, Dominique Peyronnet et Louis Vivin.

Infos pratiques :
Musée Maillol
Du 11 septembre au 19 janvier 2020
Plein tarif : 13,5 € / Tarif réduit : 11,5 €
59-61 Rue de Grenelle
75007 Paris
www.museemaillol.com

Paris romantique, 1815-1848

Après “Paris 1900, la Ville spectacle”, le Petit Palais présente une grande exposition-événement qui offre un vaste panorama de la capitale durant les années romantiques, de la chute de Napoléon à la révolution de 1848. Plus de 600 œuvres -peintures, sculptures, costumes, objets d’art et mobilier- plongent le visiteur dans le bouillonnement artistique, culturel et politique de cette époque. Grâce à une scénographie immersive, le parcours invite à une promenade dans la capitale à la découverte des quartiers emblématiques de la période : les Tuileries, le Palais-Royal, la Nouvelle-Athènes, la cathédrale Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, ou les Grands Boulevards des théâtres. Dans le même temps, un volet dédié aux salons littéraires et mondains est présenté au musée de la Vie romantique et complète l’exposition.

Infos pratiques :
Petit Palais
Jusqu’au 15 septembre 2019
Plein tarif : 13 € / Tarif réduit : 11 €
Avenue Winston Churchill
75008 Paris
www.petitpalais.paris.fr
Article précédent

Vous aimerez aussi

1 commentaire

  • Répondre Les 8 expositions à découvrir en septembre à Paris | zest for art - Blog Art & Culture (expositions, musées, patrimoine) - DESSIN OU PEINTURE 14/09/2019 at 08:00

    […] Source : Les 8 expositions à découvrir en septembre à Paris | zest for art – Blog Art & Culture … […]

  • Ajouter un commentaire