Expositions

Les 8 expositions à voir en mai à Paris

Je vous propose de belles nouveautés pour ce mois de mai !

On commence avec deux artistes qui interrogent avec beaucoup d’intelligence et de génie le corps féminin : Orlan à la MEP et Léa Chassagne à la Slow Galerie.

Toujours sur la représentation du corps, je vous recommande également l’exposition Picasso Primitif au musée du Quai Branly. On y découvre via un parcours chronologique les intérêts et curiosités de l’artiste vis-à-vis de la création non-occidentale.

Dans une thématique plus florale, j’ai un gros coup de cœur pour l’exposition consacrée au peintre Pierre-Joseph Redouté au musée de la Vie romantique. Surnommé le « Raphaël des Fleurs », ses œuvres ont été imitées dans le monde entier aussi bien dans les livres que sur les objets d’art, papiers peints ou encore accessoires de mode.

Enfin le mois de mai est celui de la Nuit européenne des musées ! En Europe, dans toute la France, et notamment à Paris et en Île-de-France, de nombreuses institutions ouvrent leurs portes à l’occasion de cette nuit exceptionnelle. De nombreuses visites ludiques, insolites, voire enchantées, vous sont proposées.

Bonnes visites !

ORLAN – En Capitales

Le numérique n’est pour moi qu’une manière différente de construire les images. Le résultat final est de toute manière une photo agrandie ou éventuellement une boîte lumineuse, le travail prenant par ailleurs des formes variées dessins réalisés avec mes doigts et mon sang pendant mes opérations chirurgicales, reliquaires contenant ma chair etc. Je n’ai jamais accordé de place prééminente à la technique, mais mon travail a toujours été très multimédia. Artiste interdisciplinaire, trans-disciplinaire et, à plusieurs reprises, mon travail est passé par les nouvelles technologies comme les installations vidéos, les systèmes de transmission par satellite. En ce qui concerne l’image numérique, j’avais déjà travaillé avec un logiciel de morphing, lors de ma 7e opération chirurgicale, pour une grande pièce « Omniprésence » dans laquelle se confrontaient photos numériques et photos traditionnelles.

Infos pratiques :
MEP (Maison Européenne de la Photographie)
Jusqu’au 18 juin 2017
Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 4,50 €
5/7 Rue de Fourcy
75004 Paris
www.mep-fr.org

Le Pouvoir des fleurs, Pierre-Joseph Redouté (1759-1840)

Entre science et beaux-arts, Pierre-Joseph Redouté incarne l’apogée de la peinture florale ; surnommé le « Raphaël des Fleurs », il est devenu un modèle encore célébré aujourd’hui grâce à l’élégance et à la justesse de son interprétation d’une nouvelle flore venue orner les jardins entre la fin de l’Ancien Régime et la Monarchie de Juillet. Grâce à la générosité du Muséum national d’Histoire naturelle, le musée de la Vie romantique organise pour la première fois en France, une exposition consacrée à Redouté et à son influence. Peintre botaniste, il a contribué à l’âge d’or des sciences naturelles en collaborant avec les plus grands naturalistes de son temps. Il a répondu à leur préoccupation de classement et d’identification de plantes rapportées des quatre continents en les reproduisant à l’aquarelle sur de précieux vélins avec une rigueur scientifique et un talent artistiques inégalés. Peintre des souveraines, de l’impératrice Joséphine à la reine Marie Amélie, il est aussi graveur, éditeur, et professeur.

Infos pratiques :
Musée de la vie romantique
Jusqu’au 1er octobre 2017
Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 6 €
16 Rue Chaptal
75009 Paris
museevieromantique.paris.fr

Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Monet à Kandinsky

Rechercher un ordre situé au-delà des apparences physiques, dépasser les réalités matérielles pour approcher les mystères de l’existence, expérimenter l’oubli de soi-même dans l’unité parfaite avec le cosmos… L’expérience mystique a tout particulièrement inspiré les artistes symbolistes de la fin du XIXe siècle qui, en réaction au culte de la science et au naturalisme, ont choisi de suggérer l’émotion et le mystère. Le paysage apparaît alors aux artistes comme le support privilégié de leur quête, lieu par excellence de la contemplation et de l’expression des sentiments intérieurs. Ainsi, l’exposition, organisée en partenariat avec l’Art Gallery of Ontario de Toronto, explore le genre du paysage, à travers les oeuvres de Paul Gauguin, Maurice Denis, Ferdinand Hodler, Vincent Van Gogh notamment, mais présente aussi des peintres d’Amérique du Nord comme Giorgia O’Keeffe ou Emily Carr, moins connus du public français.

Infos pratiques :
Musée d’Orsay
Jusqu’au 25 juin 2017
Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 9 €
1, rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris
www.musee-orsay.fr

Picasso Primitif

Quels liens Picasso a-t-il entretenu avec les arts non-occidentaux ? Traitée à de multiples reprises, la question a pourtant longtemps été éludée par l’artiste lui-même. Décryptage d’une relation faite d’admiration, de respect et de crainte. « L’art nègre ? Connais pas. » C’est sur le ton de la provocation que le peintre, sculpteur et dessinateur andalou s’efforcera de nier sa relation avec l’art extra-européen. Pourtant, et comme le montre sa collection personnelle, les arts d’Afrique, d’Océanie, des Amériques et d’Asie n’auront cessé de l’accompagner, notamment dans ses différents ateliers. En témoignent les documents, lettres, objets et photographies réunis dans la première partie de l’exposition, traçant selon un parcours chronologique, les intérêts et curiosités de l’artiste vis-à-vis de la création non-occidentale.

Infos pratiques :
Musée du quai Branly – Jacques Chirac
Jusqu’au 23 juillet 2017
Plein tarif : 10 € / Tarif réduit : 7 €
37 Quai Branly
75007 Paris
www.quaibranly.fr

Rodin. L’exposition du centenaire

Auguste Rodin (1840-1917) est considéré comme le père de la sculpture moderne. A l’occasion du centenaire de sa mort , le Grand Palais présente une exposition de ses plus grands chefs-d’oeuvre (Le Penseur, Le Baiser, les Bourgeois de Calais…). Le parcours retrace les rêves et les gloires de ce poète de la passion, maître incontesté et monstre sacré. Entre scandales et coups d’éclat, il révolutionne la création artistique avant Braque, Picasso ou Matisse, et la fait à jamais basculer dans la modernité. L’exposition revient enfin sur son extraordinaire postérité auprès de générations d’artistes, de Carpeaux à Richier, en passant par Bourdelle, Claudel, Brancusi ou Picasso, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie.

Infos pratiques :
Grand Palais, Galeries nationales
Jusqu’au 31 juillet 2017
Plein tarif : 13 € / Tarif réduit : 9 €
3 Avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
www.grandpalais.fr

Eternel Féminin – Léa Chassagne

La Slow Galerie présente “Eternel féminin”, première exposition solo de Léa Chassagne. On y découvre un paradis intime peuplé de figures féminines colorées. Entre jardins luxuriants et déserts apocalyptiques, les créatures alimentent l’imaginaire du spectateur en incarnant tour à tour vertu, colère, jouissance, force et fragilité. Chaque tableau appréhende la femme comme une icône fascinante qui concentre mystère, rêve et idéal. Cet idéal prend vie dans une nature merveilleuse qui fait de ces tableaux autant de fenêtres ouvertes sur le rêve. De l’Ève originelle à Marie-Madeleine, d’Hélène à Iseut, de la Charlotte de Werther aux Muses de Musset, jusqu’à la Nadja d’André Breton, la femme,enfin devenue libre, n’en reste pas moins énigmatique. Vecteur de trouble et de fascination, cette énigme de l’éternel féminin n’a cessé d’inspirer les nombreux artistes qui l’ont exploré. 

Infos pratiques :
La Slow Galerie
Du 11 mai jusqu’au 3 juin
Entrée Libre
5 rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
www.slowgalerie.com

Jardins

Fragonard, Monet, Cézanne, Klimt, Picasso ou encore Matisse. Les plus grands artistes ont célébré le jardin et transformé, grâce à leur talent, cet espace clos en un monde de liberté et d’imagination. Ils ont ainsi donné naissance à certains des chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art. Le Grand Palais les réunit dans une exposition hors-norme, qui retrace, de la Renaissance à nos jours, six siècles de création autour du jardin. Peintures, sculptures, photographies, dessins, installations, environnements sonores et olfactifs nous entraînent dans un voyage immersif et poétique. Une promenade « jardiniste » unique qui fait résonner l’appel du printemps.

Infos pratiques :
Grand Palais, Galeries nationales
Jusqu’au 24 juillet 2017
Plein tarif : 13 € / Tarif réduit : 9 €
3 avenue du Général Eisenhower
75008 Paris
www.grandpalais.fr

La Nuit européenne des musées

Chaque année, la Nuit européenne des musées rencontre un fort succès populaire auprès de tous les publics et notamment des jeunes. Conçue comme un événement festif, cette manifestation est une invitation à découvrir les lieux de culture que sont les musées en France et dans un grand nombre de pays en Europe. Les musées et tout particulièrement les musées de France, à l’occasion de cette nuit, s’ouvrent à toutes les pratiques artistiques à travers lesquelles les visiteurs composent le parcours de leur choix. Ils étaient deux millions l’an dernier à profiter des nombreuses animations qui leur étaient ainsi proposées : projections, visite à la lampe torche, jeux de piste, spectacles, concerts, etc. La Nuit européenne des musées constitue également une opportunité de découvrir les musées sous d’autres facettes. L’an dernier 3 000 musées européens participaient à la Nuit européenne des musées. Les musées vous ouvrent leurs portes, il y en a forcément un près de chez pour vous accueillir le samedi 20 mai prochain. Profitez-en !

Infos pratiques :
La Nuit européenne des musées
Le samedi 20 mai 2017
Tous les événements : nuitdesmusees.culturecommunication.gouv.fr

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire