Expositions

Les expositions à voir au mois de décembre à Paris

Pour le mois de décembre, j’ai choisi de vous proposer une sélection un peu éloignée des grandes expositions qui rythment en ce moment la vie culturelle parisienne. Les vacances d’hiver approchent, il est donc plus facile de consacrer un peu de temps à la découverte de nouveaux lieux et de nouvelles thématiques.

Je vous recommande le Château de Versailles avec sa très chouette exposition dédiée à la vie de Louis XIV. Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir d’assister à une rencontre nocturne Versailles Intime dans les appartements privés du monarque. J’ai vraiment adoré découvrir les anecdotes méconnues de ce Roi qui ne vous laisse pas indifférent !

Toujours dans une thématique royale, j’ai eu le plaisir de découvrir les superbes Grandes robes royales de Lamyne M. à la Basilique Saint-Denis ! N’hésitez pas à vous habiller chaudement pour profiter au mieux de l’exposition et de la nécropole des Rois et Reines de France.

Ce mois-ci, j’ai tout particulièrement hâte de découvrir deux expositions très féminines : La Mode retrouvée avec la garde-robe de la Comtesse Greffulhe au Palais Galliera et Qui a peur des femmes photographes ? 1839 à 1945 au Musée d’Orsay.

Enfin, la Gaîté Lyrique propose une expérience originale avec son exposition Paris, Musique, Club. L’occasion de découvrir des installations immersives qui allient musique et numérique.

Tout un programme à ne pas manquer !

chagall

Marc Chagall : Le Triomphe de la musique

L’exposition de la Philharmonie de Paris intitulée Marc Chagall : Le Triomphe de la musique explore les créations pour la scène de Marc Chagall, les commandes décoratives et architecturales liées à la musique. Sont réunies environ 300 œuvres (peintures, dessins, costumes, sculptures et céramiques), incluant des installations multimédias notamment grâce à un dispositif exceptionnel développé par le Google Lab autour du plafond de l’Opéra de Paris et un ensemble de photographies pour la plupart inédites, dont celles d’Izis prises dans l’atelier de Marc Chagall dans les années 1960.

Infos pratiques :
Philharmonie de Paris
Jusqu’au 31 janvier 2016
Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 5 €
221, avenue Jean-Jaurès
75019 Paris
philharmoniedeparis.fr

doisneau
Robert Doisneau. Un photographe au Muséum

Robert Doisneau réalise deux reportages au Muséum national d’Histoire naturelle. Le premier dans les années 1942 – 1943 ; le second en 1990. Plus d’une centaine d’images tirées de ces reportages, majoritairement conservées dans le fond Doisneau de la bibliothèque du Muséum, sont dévoilées pour la première fois au public. Une exposition en grande partie inédite donc qui raconte l’attrait d’un photographe pour le monde des sciences. Et plus spécifiquement des sciences au Muséum : ses chercheurs, ses laboratoires, ses jardins, ses galeries… Robert Doisneau nous offre ici, un point de vue transversal, énigmatique et inattendu, sur ce qui forme cette institution.

Infos pratiques :
Grande Galerie de l’Évolution
Jusqu’au 18 janvier 2016
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 7 €
36 rue Geoffroy Saint-Hilaire
75005 Paris
www.mnhn.fr

lamode

La Mode retrouvée

Cette exposition propose de découvrir la garde-robe de la Comtesse Greffulhe dont la beauté et l’élégance légendaires ont inspiré Marcel Proust et les plus grands couturiers de son temps. Pour la première fois, le Palais Galliera expose la garde-robe d’exception de la comtesse Greffulhe, née Élisabeth de Caraman-Chimay (1860-1952). Cousine de Robert de Montesquiou, passée à la postérité sous la plume de Marcel Proust dans le célèbre roman À la recherche du temps perdu, la comtesse prête ses traits à la duchesse de Guermantes.

Infos pratiques :
Palais Galliera
Jusqu’au 20 mars 2016
Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 6 €
10 avenue Pierre Ier de Serbie
75116 Paris
www.palaisgalliera.paris.fr

musique

Paris Musique Club

Projections à 360°, mapping, architecture lumineuse… Les relations entre musique et numérique sont multiples, leurs croisements foisonnants, ils se nourrissent l’un l’autre pour permettre à la musique d’être vécue, dans certains cas, comme une expérience totale, sonore et visuelle. Le collectif parisien Scale est passé maître dans l’art de sublimer la musique live à travers l’image et la lumière (auprès de Carl Craig, Francesco Tristano, Moritz Von Oswald, Christine and the Queens…). Plusieurs installations immersives à contempler ou à activer collectivement, qui bouleverseront vos repères, et modifieront votre perception.

Infos pratiques :
Gaîté lyrique
Jusqu’au 31 janvier 2016
Plein tarif : 7,50 € / Tarif réduit : 5,50 €
3 bis rue Papin
75003 Paris
gaite-lyrique.net

leroil
Le Roi est mort !

Le 1er septembre 1715, Louis XIV s’éteignait à Versailles. En 2015, le château de Versailles commémore cet évènement avec une grande exposition thématique LE ROI EST MORT !, présentée du 26 octobre 2015 au 21 février 2016 dans les salles d’Afrique de l’Aile du nord du Château. La mort du roi Louis XIV, roi-homme et roi-institution, est un moment essentiel dans la construction de l’imaginaire monarchique, alliant le religieux (mort d’un chrétien) au politique (mort et résurrection du roi, qui ne meurt jamais). De l’agonie à la mise au tombeau, elle tient de la représentation, du grand spectacle baroque et joue un rôle fondamental pour la société de cour dont elle marque plus que jamais les rangs.

Infos pratiques :
Château de Versailles
Jusqu’au 21 février 2016
Plein tarif : 15 € / Tarif réduit : 13 €
Place d’Armes
78000 Versailles
www.chateauversailles.fr

photographel

Qui a peur des femmes photographes ? 1839 à 1945

S’appuyant sur des recherches nouvelles comme sur les nombreuses histoires de la photographie qui, depuis une quarantaine d’années, ont réévalué l’extraordinaire contribution des femmes au développement du médium, cette exposition et la publication qui l’accompagne sont les premières du “genre” en France. Le phénomène est en effet appréhendé à travers ses manifestations aussi bien en Europe – essentiellement en France, Grande-Bretagne et Allemagne – qu’aux Etats-Unis, de l’invention officielle de la photographie en 1839 jusqu’en 1945.

Infos pratiques :
Musée d’Orsay
Jusqu’au 24 janvier 2016
Plein tarif : 11 € / Tarif réduit : 8,50 €
1 Rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris
www.musee-orsay.fr

robesLes Grandes robes royales de Lamyne M.

Les créations de « robes géantes » de trois mètres de hauteur sont exposées dans les chapelles de la crypte de la basilique de Saint-Denis. Elles sont inspirées des robes des gisantes portées par les reines et les princesses ensevelies dans la nécropole royale. Au total treize robes ont été créées. Huit sont présentées au cœur du monument national, les cinq autres prenant place dans des structures de la ville de Saint-Denis. Conduit en partenariat avec des élèves du lycée professionnel La Source (Nogent-sur-Marne) et des femmes de la maison de quartier Floréal de Saint-Denis, cette exposition est l’aboutissement d’un projet collaboratif.

Infos pratiques :
Basilique Saint-Denis
Jusqu’au 30 avril 2016
Plein tarif : 8,50 € / Tarif réduit : 6,50 €
1 Rue de la Légion d’Honneur
93200 Saint-Denis
saint-denis.monuments-nationaux.fr

mvr-exposition-visages-de-l-effroiVisages de l’effroi. Violence et fantastique de David à Delacroix

En marge du néoclassicisme de la fin du XVIIIe siècle, le sentiment romantique émerge en France en plongeant ses racines dans un mal-être, symptomatique d’une époque troublée tant sur le plan politique et économique que social et culturel. De la fin de l’Ancien régime aux espoirs déçus de la Révolution de 1848, les artistes traversent un siècle fait de bouleversements et de désenchantements qui les amènent à repenser, voire à redéfinir, la finalité de leur art. Le néoclassicisme, des grands maitres tels David, Girodet ou Gérard porte une esthétique où la violence, souvent légitime, s’impose comme une caractéristique du discours artistique.

Infos pratiques :
Musée de la Vie romantique
Jusqu’au 28 février 2016
Plein tarif : 8,50 € / Tarif réduit : 6,50 €
Hotel Renan-Scheffer
16, rue Chaptal
75009 Paris
parismusees.paris.fr

 

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire