Expositions Interviews

L’humour noir de Joan Cornellà

05/07/2020

Voici un portrait de Joan Cornellà que j’ai réalisé avec Laurent Zorzin, le co-fondateur de la Galerie Arts Factory, à l’occasion du nouveau solo show de l’artiste à Paris.

Trois ans après sa dernière exposition qui avait attiré 25 000 visiteurs en deux mois, l’impitoyable Joan Cornellà est de retour à Paris pour un nouveau solo show. Aussi bête et méchant qu’irrésistible, son humour noir aux innocentes couleurs acidulées pourrait bien être l’antidote idéal à cette période post-confinement ! D’abord perçu comme un phénomène viral – ses comptes Facebook, Instagram et Twitter fédèrent plus de 7 millions de fans – le barcelonais parcourt aujourd’hui la planète en mode rock star, enchaînant les séances de dédicaces aux interminables files d’attentes. Entre Séoul, New-York et Hong Kong, il investit cet été les quatre niveaux de la galerie Arts Factory, indéfectible relais de son travail depuis 2013.

À travers une sélection d’oeuvres récentes – peintures, lithographies, sérigraphies – et une scénographie spécialement conçue pour l’occasion, la galerie Arts Factory propose une véritable immersion dans son univers absurde où les limites du politiquement correct sont piétinées avec jubilation. Suicide, infanticide, racisme, pauvreté, handicap, maladies et mutilations en tout genre … Joan Cornellà prouve avec brio que l’on peut rire de tout, pour mieux pointer du doigt les inégalités et la violence de l’époque. Paradoxale mise en abîme au vu de sa notoriété sur internet, ses critiques les plus acerbes sont le plus souvent dirigées vers le narcissisme de notre vie numérique, qui entraîne une bonne partie de la société dans une quête sans fin vers le selfie ultime.


Infos pratiques :

Galerie Arts Factory
Jusqu’au 29 août 2020
Entrée libre
27 rue de charonne
75011 Paris
www.artsfactory.net

    Écrire un commentaire