Expositions

Sélection d’expositions #avril

1/ Les Mille et Une Nuits @Institut du Monde Arabe
«Les Mille et Une Nuits constitue le plus extraordinaire recueil d’histoires “étonnantes et surprenantes” – ainsi qu’on les qualifiait autrefois – de toute la littérature Accaparé un temps par l’Europe, qui en donna toute une série de traductions dans plusieurs langues, à commencer par le français, l’ouvrage a ensuite rejoint la place sans égale qui est la sienne au firmament de la culture universelle. »
Jusqu’au 28 avril 2013
1 Rue des Fossés Saint-Bernard
75005 Paris
http://www.imarabe.org/

2/ Linder “femme/objet” @Musée d’Art Moderne
« Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente la première rétrospective consacrée à l’artiste britannique Linder Sterling dite Linder. Le parcours de l’exposition présente les trois grands axes de son travail : les arts visuels, la musique et la mode.»
Jusqu’au 21 avril 2013
11 av. du Président Wilson
75116 Paris
http://www.mam.paris.fr/fr

3/ Paris Haute Couture @Hôtel de Ville de Paris
« L’Hôtel de Ville de Paris célèbre la Haute Couture à travers une exposition réalisée entres autres avec les collections du musée Galliera. “Paris haute couture” est l’occasion d’admirer pour la première fois à Paris des modèles d’exception. »
Jusqu’au 6 juillet 2013
Salle Saint-Jean
5 rue de Lobau
75004 Paris
http://www.paris.fr

4/ Sous influences , arts plastiques et psychotropes @La maison rouge
«La maison rouge présente un ensemble d’œuvres, de documents, de films sur le thème des rapports entre les arts plastiques et les produits psychotropes. Depuis la nuit des temps ou plutôt l’aube de l’humanité, nos semblables ont croisé sur leurs chemins des substances psychoactives, plantes, champignons, macérations diverses et ces rencontres ont entrainé stupéfaction, intoxication, dépendance, accès mystique, soulagement, mort, voire illumination. »
Jusqu’au 19 mai 2013
10 boulevard de la bastille
75012 paris
www.lamaisonrouge.org

5/ Eileen Gray @Centre Pompidou
« D’Eileen Gray, il reste des pièces uniques, avant-gardistes, des archives lacunaires et… une série de mystères. Le Centre Pompidou propose une rétrospective inédite de son œuvre pour mieux le saisir. La critique a souvent scindé le travail de Gray en deux parties, l’une relevant des arts décoratifs et l’autre de l’architecture moderniste. »
Jusqu’au 20 mai 2013
19 Rue Beaubourg
75004 Paris
http://www.centrepompidou.fr

6/ L’ange du bizarre.  Le romantisme noir de Goya à Max Ernst @Musée d’Orsay
« Dans les années 1930, l’écrivain et historien d’art italien Mario Praz (1896-1982) a mis en valeur pour la première fois le versant noir du romantisme, désignant ainsi un vaste pan de la création artistique qui, à partir des années 1760-1770, exploite la part d’ombre, d’excès et d’irrationnel qui se dissimule derrière l’apparent triomphe des lumières de la Raison.»
Jusqu’au  9 juin 2013
5 Quai Anatole France
75007 Paris
http://www.musee-orsay.fr

7/ Soleil froid @Palais de Tokyo
« Après Imaginez l’imaginaire, le Palais de Tokyo dévoile avec Soleil Froid la surface d’un monde étrange où naissent des « espaces insoupçonnés » que les nombreux artistes invités explorent chacun à leur manière. »
Jusqu’au 20 mai 2013
13, avenue du Président Wilson
75116 Paris
http://www.palaisdetokyo.com

8/  Chagall, Entre guerre et paix @Musée du Luxembourg Lire mon billet sur l’exposition
« Chagall meurt en 1985, presque centenaire. Il a traversé le XXe siècle, connu une révolution, deux guerres et l’exil. Autant d’expériences qui sont venues renouveler son approche artistique, se conjuguant aux grands thèmes fondateurs qu’il revisite inlassablement : sa ville natale de Vitebsk, la tradition juive, la Bible, le couple, la famille et le cirque. »
Jusqu’au 21 juillet 2013
19 rue de Vaugirard
75006 Paris
http://www.museeduluxembourg.fr

9/ Eugène Boudin @Musée Jacquemart-André
«Rien ne semblait prédestiner Eugène Boudin (1824-1898) à devenir peintre. Issu d’une modeste famille normande, il devient commis chez un papetier-imprimeur avant de fonder sa propre papeterie au Havre en 1844. C’est là qu’il rencontre des peintres comme Millet (1814-1875) et Troyon (1810-1865) et qu’il développe son goût de l’art. »
Jusqu’au 22 jullet 2013
158 boulevard Haussmann
75008 Paris
http://www.musee-jacquemart-andre.com

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire