Expositions

Ed Templeton : la mise en valeur du Do It Yourself

Avant d’être un véritable artiste touche à tout (peinture, photographie) et d’exposer ses oeuvres chez Colette ou au Centre d’Art Contemporain de Cincinnati, Ed Templeton est d’abord un skater accompli doté d’une imagination débordante; imagination que l’on retrouve d’abord sur les graphismes des planches de skateboards Toy Machine (dont il est le boss), puis sur d’autres supports (sneakers, courts-métrages animés, toiles, photographie…), jusqu’à afficher dans les galeries d’art avec son collectif Beautiful Losers et dans divers magazines (Black Book, Dazed and Confused, Anthem, Tokion). Son univers est tout en contrastes, à la fois naïf et sombre, en restant définitivement dans l’inspiration White Trash, punk. Si une expression pouvait résumer son état d’esprit, ce serait le « Do It Yourself » qui lui est si cher.

Templeton contribue d’ailleurs en tant que rédacteur au magazine d’art contemporain ANP Quarterly, donnant à cette publication une vision particulière.

Bien qu’il n’ait pas de site internet, l’essentiel de son oeuvre est exposée dans son livre « Deformer », oeuvre profondément autobiographique, dans laquelle la première partie relate ses diverses influences, alors que la deuxième dresse sa vision de l’Amérique: une vision apocalyptique d’un pays à la dérive, à travers des thématiques obsessionnelles – la religiosité, la mort, le passage du temps, le sexe.

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire