Voyages

Voyage au Vietnam : Sud – Centre – Nord

Heureuse de commencer un nouveau compte-rendu de voyage ! Après l’Islande et les Etats-Unis, j’ai eu envie de découvrir un pays d’Asie afin de changer radicalement de culture et d’environnement. Mon choix s’est porté sur le Vietnam, un pays riche en héritage culturel et paysages variés. Que ce soit le climat, l’architecture ou encore la gastronomie, toutes les particularités de ce pays en font un incontournable à visiter et surtout une belle aventure en perspective !

Situé à environ 12h d’avion de Paris, le territoire en forme de dragon est divisé en 3 régions distinctes : le nord, le centre et le sud. De notre côté, nous sommes partis deux semaines complètes à la découverte des différentes régions. Arrivés à Ho Chi Minh (au sud), nous avons traversé le pays afin de rejoindre Ha Noi (au nord) pour rentrer à Paris.

Nous avons commencé notre séjour en passant quelques jours à Ho Chi Minh – Ville (Saigon), la capitale économique du pays en plein boum financier. Cette ville entreprenante ne dort jamais ! Elle est la preuve du renouveau du pays à présent tourné vers le monde extérieur. Les quelques jours passés à Ho Chi Minh nous ont également permis de découvrir Ben Tre et de se promener en bateau sur le delta du Mekong.

Nous avons pris ensuite le bus pour rejoindre Dalat située dans les hauteurs. Nichée à 1 500 mètres d’altitude, entourée de collines et de bois de sapins ainsi que de villas et chalets typiquement français, la ville offre un climat très agréable (25 degrés en moyenne vs 35 à Ho Chi Minh).

Puis le bus nous a emmené à Nha Trang, direction la plage de sable fin et ses jolies îles environnantes. Les constructions sont anarchiques et à mon sens pas très jolies, mais le paysage alliant montagne et mer est ravissant. Le lieu est idéal pour observer de beaux couchers de soleil.

Un vol intérieur nous a permis d’arriver à Danang, la troisième ville du Vietnam. L’occasion pour nous de continuer à profiter de la mer tout en découvrant la très charmante ville d’Hoi An située à 35 km de Danang. Etendue le long d’une rivière, elle est très certainement la plus jolie commune du pays.

Nous avons ensuite pris un autre vol intérieur pour rejoindre Ha Noi, la capitale du Vietnam. Rien à voir avec le Sud, la ville est plus pauvre mais peut-être plus authentique. Ici le conflit a duré 30 ans et dans les campagnes peu de choses ont changé. On peut notamment y apercevoir des charrues tirées par des buflles et des chapeaux coniques.

Située non loin de la baie d’Halong et ses 2 000 pains de sucre, la capitale offre également la possibilité de partir une journée à la découverte de l’un des paysages les plus célèbres d’Asie.

Après un trajet en train-couchettes, nous avons terminé notre séjour par la découverte de la petite ville de Sapa . L’une de mes étapes préférées, la destination est en quelque sorte le clou du voyage ! Située à 1 650 m d’altitude, entourée de montagnes et de rizières en terrasses, elle offre la possibilité de rencontrer les tribus ethniques et explorer des modes de vie typiques et autres sublimes paysages montagneux.

A mon sens, le Vietnam est le pays idéal pour découvrir l’Asie. Les gens sont profondément gentils et accueillants. Je garde en mémoire une très belle rencontre avec une femme Black H’Mong. La richesse de ce pays a dépassé toutes mes espérances et j’aurais aimé avoir une semaine de plus pour découvrir la ville d’Hue, la Baie d’Halong terrestre et le Cap Saint-Jacques. Trois belles destinations que je garde précieusement de côté pour (peut-être) un autre voyage au Vietnam.

Contrairement aux préjugés, le climat est plus qu’agréable même si le temps est un peu lourd et humide dans les grandes villes. La diversité géographique et climatique offre une température idéale notamment le long du littoral et en montagne.

Voyage au Vietnam : Part 1 (Ho Chi Minh-Ville, Mekong, Dalat)

Voyage au Vietnam : Part 2 (Nha Trang, Danang, Hoi An)

Voyage au Vietnam : Part 3 (Hanoi, Baie d’Halong, Sapa)

5 essentiels pour partir au Vietnam :

  • Si votre séjour n’excède pas deux semaines, depuis début juillet 2015 vous n’avez plus besoin de visa pour visiter ce pays.

  • Le climat peut être changeant en fonction des saisons et des régions. Il est recommandé d’emporter de quoi vous protéger à la fois du soleil et de la pluie (chapeau, crème solaire, léger imperméable …).

  • Prévoir une trousse médicale même si personnellement à part une petite insolation, un coup de soleil et un mal de ventre, je n’ai pas eu besoin de médicaments. Ne pas boire de l’eau du robinet, éviter les crudités et boire beaucoup de thé « atisô » (= artichaud) m’ont bien aidé.

  • Afin d’éviter les moussons et une chaleur trop étouffante, privilégier un séjour entre novembre et mai. Les températures sont plus clémentes et surtout il ne pleut pas.

  • Prévoir un circuit pas trop chargé afin de prendre le temps de profiter des paysages et de vous intéresser à l’histoire de ce pays. En moins de deux semaines, il est recommandé de rester plus dans une partie du pays (comme le Nord par exemple).
Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire