Expositions

Les 8 expositions à découvrir en décembre et janvier à Paris

Bonnes visites !

Otto Wagner. Maître de l’Art nouveau viennois

Dans le cadre de la Saison viennoise à la Cité, découvrez Otto Wagner, figure majeure de la scène architecturale européenne du tournant des XIXème et XXème siècles. Ses réalisations autant que ses écrits ont largement contribué à l’émergence d’une « architecture moderne ». Appartenant à la génération précédant celles des acteurs principaux de l’Art nouveau, les œuvres d’Otto Wagner, des infrastructures du métropolitain de Vienne jusqu’à la Caisse d’épargne de Vienne en passant par l’église Saint-Leopold du Steinhof sont aujourd’hui considérées comme des jalons incontournables pour saisir l’évolution de ce moment décisif de l’histoire de l’architecture contemporaine. L’exposition, conçue et réalisée en co-production avec le Wien Museum pour commémorer le centenaire de sa mort est la première monographie qui lui est consacrée en France.

Infos pratiques :
Cité de l’architecture et du patrimoine
Jusqu’au 16 mars 2020
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 6 €
1 Place du Trocadéro et du 11 Novembre
75116 Paris
www.citedelarchitecture.fr

Le monde nouveau de Charlotte Perriand

La Fondation ouvre une grande exposition consacrée à Charlotte Perriand (1903-1999), une femme libre, pionnière de la modernité, l’une des personnalités phares du monde du design du XXème siècle qui a contribué à définir un nouvel art de vivre. A l’occasion du vingtième anniversaire de sa disparition, la Fondation rend hommage à cette architecte et créatrice visionnaire à travers une exposition qui aborde les liens entre art, architecture et design. L’exposition retrace le travail de cette architecte, dont l’œuvre anticipe les débats contemporains autour de la femme et de la place de la nature dans notre société. Elle offre au visiteur la possibilité d’entrer de plain-pied dans la modernité, grâce à des reconstitutions, fidèles scientifiquement, intégrant des œuvres d’arts sélectionnées par Charlotte Perriand afin d’incarner sa vision de la synthèse des arts.

Infos pratiques :
Fondation Louis Vuitton
Jusqu’au 24 février 2020
Plein tarif : 16 € / Tarif réduit : 10 €
8, avenue du Mahatma Gandhi
Bois de Boulogne – 75116 Paris
www.fondationlouisvuitton.fr

Léonard de Vinci

L’année 2019, cinquième centenaire de la mort de Léonard de Vinci en France, revêt une signification particulière pour le Louvre qui possède la plus importante collection au monde de peintures de Léonard ainsi que 22 dessins. Le musée trouve en cette année de commémoration l’occasion de rassembler autour des cinq tableaux essentiels qu’il conserve, à savoir la Vierge aux rochers, la Belle Ferronnière, la Joconde — qui reste dans la salle où elle est habituellement exposée —, le Saint Jean Baptiste et la Sainte Anne, la plus grande part possible des peintures de l’artiste, afin de les confronter à un large choix de dessins ainsi qu’à un ensemble, restreint mais significatif, de tableaux et de sculptures de l’environnement du maître.

Infos pratiques :
Musée du Louvre
Jusqu’au 24 février 2020
Tarif unique : 17 € / Réservation obligatoire d’un créneau de visite
Rue de Rivoli
75001 Paris
www.louvre.fr

Hans Hartung – La fabrique du geste

À l’occasion de sa réouverture après d’ambitieux travaux de rénovation, le Musée d’Art Moderne présente une rétrospective du peintre Hans Hartung (1904-1989). La dernière rétrospective dans un musée français datant de 1969, il était important de redonner à Hans Hartung (1904-1989) toute la visibilité qu’il mérite. L’exposition porte un nouveau regard sur l’ensemble de l’oeuvre de cet artiste majeur du XXe siècle et sur son rôle essentiel dans l’histoire de l’art. Hans Hartung fut un précurseur de l’une des inventions artistiques les plus marquantes de son temps : l’abstraction. Acteur d’un siècle de peinture, qu’il traverse avec une soif de liberté à la mesure des phénomènes qui viennent l’entraver – de la montée du fascisme dans son pays d’origine l’Allemagne à la précarité de l’après-guerre en France et à ses conséquences physiques et morales – jamais, il ne cessera de peindre.

Infos pratiques :
Musée d’Art Moderne de Paris 
Jusqu’au 1 mars 2020
Plein tarif : 13 € / Tarif réduit : 11 €
11 Avenue du Président Wilson
75116 Paris
www.mam.paris.fr

Degas à l’Opéra

Sur toute sa carrière, de ses débuts dans les années 1860 jusqu’à ses oeuvres ultimes au-delà de 1900, Degas a fait de l’Opéra le point central de ses travaux, sa “chambre à lui”. Il en explore les divers espaces – salle et scène, loges, foyer, salle de danse -, s’attache à ceux qui les peuplent, danseuses, chanteurs, musiciens de l’orchestre, spectateurs, abonnés en habit noir hantant les coulisses. Cet univers clos est un microcosme aux infinies possibilités et permet toutes les expérimentations : multiplicité des points de vue, contraste des éclairages, étude du mouvement et de la vérité du geste. Aucune exposition jusqu’ici n’a envisagé l’Opéra globalement, étudiant tout à la fois le lien passionné que Degas avait avec cette maison, ses goûts musicaux, mais aussi les infinies ressources de cette merveilleuse “boîte à outils”. A travers l’oeuvre d’un immense artiste, le portrait de l’Opéra de Paris au XIXe siècle.

Infos pratiques :
Musée d’Orsay
Jusqu’au 19 janvier 2020
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 11 €
1 Rue de la Légion d’Honneur
75007 Paris
m.musee-orsay.fr

Tolkien, voyage en Terre du Milieu

Invitation à un voyage en Terre du Milieu, l’exposition permet au public d’appréhender le monde imaginaire forgé par l’auteur du Seigneur des Anneaux. Ecrivain, philologue et universitaire, J.R.R. Tolkien a construit, en un ensemble qui compte des milliers de pages pour la plupart non publiées de son vivant, ce qui ressemble à une « mythologie moderne », avec ses langues inventées, ses héros, ses peuples, sa géographie, son architecture, ses arts et son histoire. Organisée en collaboration avec le Tolkien Estate et la famille Tolkien, et grâce à la participation exceptionnelle de la Bodleian Library d’Oxford et des Marquette University Libraries (Milwaukee, Etats-Unis), l’exposition emmène le visiteur à travers la géographie imaginaire de Tolkien. La première partie du parcours se déroule en une succession de chapitres qui sont autant d’escales en Terre du Milieu, depuis le Comté jusqu’au Mordor, puis au-delà, en Valinor. Chaque lieu, chaque territoire, donne l’occasion d’aborder les questions littéraires, culturelles ou linguistiques qui sous-tendent son œuvre.

Infos pratiques :
BNF – François Mitterrand
Jusqu’au 16 février 2020
Plein tarif : 11 € / Tarif réduit : 9 €
Quai François Mauriac
75706 Paris
www.bnf.fr

Kiki Smith

Le 11 Conti – Monnaie de Paris présente la première exposition personnelle de l’artiste américaine Kiki Smith (née en 1954, vit à New York) dans une institution française. Exceptionnelle du fait de son ampleur, cette exposition inédite réunira près d’une centaine d’œuvres, des années 1980 à nos jours. Deux sculptures accueilleront les visiteurs au sein des cours extérieures de la Monnaie de Paris et l’exposition se déploiera sur deux niveaux, soit plus de 1000m2 – notamment au cœur des salons historiques côté Seine. Le parcours conduira à travers les thématiques majeures du travail de l’artiste, parmi lesquelles le corps humain, les figures féminines et la symbiose avec la nature composent des motifs récurrents. Les œuvres présentées à la Monnaie de Paris refléteront la grande diversité de la pratique de Kiki Smith, qui explore de nombreux medium : le bronze, le plâtre, le verre, la porcelaine, la tapisserie, le papier, ou encore la cire.

Infos pratiques :
Monnaie de Paris
Jusqu’au 9 février 2020
Plein tarif : 14 € / Tarif réduit : 10 €
11, quai de Conti
75006 Paris
www.monnaiedeparis.fr

Marie-Antoinette, métamorphoses d’une image

Aucune figure historique n’a connu un tel foisonnement de représentations, de son vivant, puis, surtout, après sa mort, le 16 octobre 1793. C’est à travers près de 200 œuvres, objets d’art et archives, extraits de films, accessoires de mode, que vous découvrirez les multiples représentations de Marie-Antoinette. L’exposition abordera cinq thématiques qui vous permettront de comprendre les différentes images de la Reine Marie-Antoinette. Savez-vous que la reine passa ses dix dernières semaines dans le « couloir de la mort » emprisonnée à la Conciergerie. Son procès se tient dans le même temps au Tribunal révolutionnaire, à quelques mètres de sa cellule. Un certain nombre de fétiches mémoriels témoignent de ses derniers jours : chemise, soulier, ceinture, plans d’aménagement des lieux et documents d’archives autour du procès et de l’exécution de la reine. Plongez au cœur de vingt événements de la vie de Marie-Antoinette, publics ou privés, de sa naissance à sa mort, puis à ses funérailles officielles en 1814 à partir de vingt livres édités de 1788 à nos jours.

Infos pratiques :
Conciergerie
Jusqu’au 26 janvier 2020
Plein tarif : 9 € / Tarif réduit : 7 €
2 Boulevard du Palais
75001 Paris
www.paris-conciergerie.fr
Article précédent

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire