Expositions

Robert SUERMONDT “Redistribution des pièces” J – 3 Vernissage en présence de l’Artiste à la galerie BRIOBOX

galerie Robert Suermondt

Samedi 28 novembre  2009 de 16H00 à 20H00
vernissage presse à partir de 15H00

« Robert Suermondt où la peinture cinéma »
(…)Suermondt se machine (se fabrique) un montage, quelque chose de baroque, au sens où le Baroque est un art des télescopages et des débordements. Il en multiplie le staccato, agençant des syncopes à plusieurs niveaux : portraits décapités, plans colorés, espaces de dessin, blancs nuls, associations de matériaux hétérogènes sur les marges, etc.  Le Baroque est une ligne folle qui ne s’arrête jamais ! Mettant à mal le percept, Robert Suermondt déclare : « J’aime à faire bifurquer le regard autant que retourner les images. […]J’ai peint, au temps où j’étais à la Rijksakademie d’Amsterdam, des paysages  “réversibles”, qui pouvaient se lire comme on les voyait, accrochés au mur, mais aussi la tête en bas. Il y a une idée de renversement qui est aussi une proposition d’altérité. »(1) On ne peut s’empêcher de penser à Kandinsky, sa fameuse anecdote d’une reproduction des Meules de Monet tombée à l’envers dans son atelier et suscitant la toute première abstraction. Avec Robert Suermondt, cette turbulente machine d’abstraction est constamment à l’œuvre. Il sait que des formes géométriques hantent les images, qu’il y a, comme il le dit, des « échos géométriques dans les images ». Le travail de l’abstraction est donc engagé dans la chair de toute image. Il y a l’image, la forme et la pulsion. Ce sont trois degrés de la représentation (2). Le tout est de les mettre en phase de façon à ce qu’ils construisent un rythme, émettent une fréquence pour faire trembler les certitudes du réalisme.(…)
(1) Citation extraite d’une conversation entre Robert Suermondt et l’auteur.
(2) Jean-François Lyotard, Discours, Figure, Paris, Klincksleck, « esthétique », 1971.

À voir absolument !


Infos pratiques :
Du 28 novembre au 9 janvier 2010
du mercredi au vendredi de 14 à 19h, samedi de 11h à 19h et tous les jours sur rendez-vous
67 rue Quincampoix
Paris 75003
Métro : Rambuteau, Etienne Marcel
http://www.brioboxgalerie.com/

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire