Patrimoine

Versailles Intime, La Petite Ecurie du Roi

Pour cette nouvelle rencontre Versailles Intime, le rendez-vous est pris face à la place d’Armes, devant La Petite Ecurie du Roi. Bien que ces rencontres existent depuis trois ans, je suis toujours aussi impatiente de découvrir leur thématique.

Deux écuries royales, identiques, sont dressées face au Château. Elles ont été construites sous la direction de l’architecte Jules Hardouin-Mansart au XVIIe siècle. La Grande Ecurie abrite l’Académie du spectacle équestre de Bartabas, le Musée des carrosses et les archives municipales ; tandis que La Petite Ecurie accueille les Ateliers de restauration du centre de recherche et de restauration des musées de France, ainsi que l’Ecole nationale d’architecture de Versailles. Mais surtout le lieu accueille un superbe trésor bien caché : la gypsothèque !

Avant d’arriver au rendez-vous, je me suis longtemps penchée sur la signification du mot gypsothèque sans vouloir en connaître la définition. Je ne voulais pas gâcher la surprise et j’ai bien fait. La porte de La Petite Ecurie du Roi franchie, on découvre un majestueux lieu de forme circulaire, couvert d’une voute surmontée d’une coupole où trône un géant entouré de nombreux personnages. L’endroit est sublime, religieux et je comprends très vite que la gypsothèque est un lieu incroyable où sont conservés des plâtres sculptés ou moulés.

P1030549

P1030553

La Petite Ecurie du Roi se compose de trois grandes galeries qui étaient à l’origine occupées par les salles des chevaux. Le bâtiment a depuis été entièrement et superbement restauré afin d’accueillir aujourd’hui trois belles collections de moulages : celle du département des antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre, celle de l’Ecole des beaux-arts et celle de l’Institut d’art et d’archéologie qui dépend de la Sorbonne.

Le lieu abrite également la Galerie de sculptures et moulages du Château de Versailles. C’est justement ce sublime endroit que nous avons eu le plaisir de visiter en avant-première. Il sera ouvert au public, les dimanches 2 février et 2 mars 2014, de 12h à 17h (entrée gratuite).

P1030560

P1030567

Les sculptures en marbre présentes dans la rotonde du manège ainsi que dans la grande galerie axiale proviennent des jardins du Château de Versailles. En 2008, dans le cadre de la campagne de sauvetage des chefs-d’œuvre sculptés des jardins de Louis XIV, le Château a souhaité mettre un terme au processus d’érosion qui affecte les œuvres exposées aux aléas du temps et de la météo. Les sculptures ont été mises à l’abri et remplacées par des copies.

Le visiteur qui se promène dans les jardins du Château ne voit pas la différence entre une œuvre originale et une copie. Pourtant, quel plaisir de découvrir les œuvres originales et surtout quel privilège de pouvoir s’approcher de très près des sculptures suivantes :

Les trois groupes sculptés à l’origine pour la grotte de Téthys : Apollon servi par les nymphes par François Girardon et Thomas Regnaudin et les deux groupes des Chevaux du Soleil par Gilles Guérin et par les frères Balthasar et Gaspard Marsy, qui forment le chef-d’oeuvre absolu de Versailles et de la sculpture française du Grand Siècle ; Le groupe de Latone et ses enfants par les frères Marsy et les statues provenant du bosquet des Dômes, notamment : Le Point du Jour par Pierre Legros, L’Aurore par Philippe Magnier, et Callisto par Anselme Flamen.

P1030579Apollon servi par les nymphes par François Girardon

P1030581

P1030585

P1030586

P1030587

P1030588

P1030593

P1030595

P1030598

P1030600

P1030601

P1030605

P1030606

P1030607

P1030608

P1030610

Guidés par Alexandre Maral, conservateur en chef chargé des collections de sculptures du Château de Versailles, nous finissons la visite par l’atelier de restauration. Dans le cadre d’un remplacement dans les jardins, la statue originale est dans un premier temps mise à l’abri et restaurée (nettoyage, comblement des fissures, reprises structurelles et restitutions de parties manquantes si nécessaire). Dans un second temps, une empreinte à l’élastomère est prise sur la statue pour la fabrication du moule. Ce dernier est ensuite transféré de Versailles chez le mouleur. Enfin, la copie de la statue est réalisée à partir du moule pour être placée dans les jardins à la place de la statue originale conservée précieusement au sein de la gypsothèque.

P1030613L’Heure du Midi

P1030615

P1030624L’Allégorie de la Fourberie

Suite à la campagne d’adoption des statues lancée en 2005, 164 statues ont été restaurées grâce au soutien de donateurs. Parmi ces statues, 20 fragiles ont été mises à l’abri après restauration dans le Château de Versailles et remplacées dans les jardins par une copie. Aujourd’hui, il reste environ 40 statues à remplacer et je me plais à rêver d’être le mécène d’une de ces merveilles.

P1030626

P1030630

P1030634

P1030635

La visite touche à sa fin ! Nous avons été observés par 5000 sculptures. Certaines inspirent la sympathie, d’autres moins, mais elles ont toutes quelque chose de particulier. Un regard, une posture ou juste une attitude qui me donne envie de rester dans les lieux un peu plus longtemps. Témoins du passé, elles renferment tellement de secrets !

Un grand merci au Château de Versailles et à Diane pour ces beaux moments intenses et privilégiés ! Découvrir la face cachée des statues, loin du faste du Château, est un souvenir que je ne suis pas prête d’oublier…

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Hélène 22/01/2014 at 19:50

    Encore une superbe visite !!!
    Bravo à toi ma grande et quelle chance tu as de découvrir dans l'”intimité” toutes ces merveilles…

    Gros bisous de ta marraine!

  • Répondre Bernard P. 03/03/2014 at 09:26

    Magnifique !

  • Répondre LONCLE BERNARD et ANNIE 07/04/2014 at 18:27

    LE 06/04/2014-

    TOUT SIMPLEMENT -ENCORE UNE SUPERBE EXPOSITION DU LOUVRE
    QUELLE CHANCE NOUS AVONS D’HABITER TOUT PRES !

    reviendrons le 04/O5/2014 POUR FAIRE DES PHOTOS ET RETROUVER LES STATUES
    IDENTIQUES DANS LES BOSQUETS DU CHATEAU EN JUIN AVEC MON petit-fils venant de SINGAPOUR !
    pour LUI FAIRE AIMER LA FRANCE encore plus …

  • Répondre LONCLE Bernard et Annie 07/04/2014 at 18:40

    MAGNIFIQUE EXPOSITION-

    A VOIR OU REVOIR BIENTOT

    LE 04 MAI ET 1 et JUIN 2014

  • Ajouter un commentaire