Patrimoine

Visite du musée national Jean-Jacques Henner

J’ai toujours eu un coup de cœur pour le Musée Henner qui est à mes yeux, avec le Musée de la vie romantique, l’un des plus beaux musée/atelier de la capitale. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le musée Henner n’est pas la demeure de l’artiste Jean-Jacques Henner (1829-1905) mais celle du peintre Guillaume Dubufe (1853-1909).

L’hôtel particulier de Guillaume Dubufe date du XIXe siècle et a été construit sous la IIIe République. C’est en 1921 que Marie Henner, la veuve du neveu de Jean-Jacques Henner, achète la demeure pour y présenter les œuvres de son oncle qu’elle souhaite donner à l’État. Aujourd’hui, le musée est exclusivement consacré à l’œuvre de Jean-Jacques Henner (1829-1905).

Les collections retracent le parcours de l’artiste de son Alsace natale à sa carrière parisienne, en passant par la Villa Médicis où il a séjourné suite à son Prix de Rome. Au début du XXe siècle, il est considéré comme l’un des artistes les plus importants de son temps. Ses œuvres nous permettent de mieux comprendre comment travaillait un peintre « officiel » à l’époque de l’impressionnisme.

Après deux années de travaux, le musée a aussi fait peau neuve en 2016. Le salon aux colonnes et le jardin d’hiver ont été rénovés. Une nouvelle verrière a également été construite, toute aussi sublime que la verrière accessible au dernier étage de l’hôtel.

L’année dernière, j’ai profité des Journées Européennes du Patrimoine pour visiter le lieu et découvrir les récentes rénovations. J’avais d’ailleurs beaucoup aimé le jeu de piste sur tablette. Cette année encore, à l’occasion des JEP, le musée sera gratuit et les visiteurs auront la possibilité de visiter les collections grâce à des livrets de visites thématiques et le fameux jeu de piste sur tablette. Je ne peux que vous recommander cette visite très ludique !



 

Infos Pratiques :
Entrée libre pendant la JEP
43 avenue de Villiers
75017 Paris
www.musee-henner.fr

Article précédent Article suivant

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Ajouter un commentaire